Protéger son identité sur les réseaux sociaux

Dernière modification: 19 Décembre 2018

Données et informations

Si tu as un compte sur Snapchat, Instagram ou que tu fais des vidéos YouTube, tu vas laisser une certaine quantité d’informations sur toi. Ces infos, tu les auras choisies, tu auras réfléchi à comment tu veux que les autres te perçoivent, quelle image tu renvoies de toi-même. C’est ce qu’on appelle l’identité numérique. Tu vas également laisser, bien malgré toi, des informations sur internet que l’on nomme l’empreinte numérique. Elle est constituée, entre autres, des sites internet que tu vas visiter, de tes abonnements Insta ou YouTube ou encore de tes achats en ligne. Toutes ces informations mises ensemble, mais également tout ce que les autres publient sur toi sur internet, c’est ce qu’on appelle la réputation numérique ou E-réputation. C’est ainsi que les autres te perçoivent en faisant des recherches sur toi sur internet. Et il arrive parfois, si l’on n’y prend pas garde, qu’il y ait un gros décalage entre notre identité numérique et notre réputation.

Ces données ou informations (textes, images, vidéos, musiques, etc.) sont numériques et on ne peut pas les protéger comme on protégerait des objets physiques.

Il est capital de comprendre les "règles du jeu" du monde numérique, sans quoi on court le risque, sans s'en rendre compte, de faire des choses aussi insensées que de laisser grande ouverte la porte de la maison ou encore de permettre à n'importe qui de pénétrer dans sa chambre à coucher.

Pour bien protéger tes informations, voici quelques conseils à mettre en pratique :

  • Choisis de bons mots de passe et ne les partage pas [CS1]. N’oublie pas, un mot de passe c’est comme une brosse à dent. Ça t’appartient et même si tu penses que c’est un signe de forte amitié que de partager son mot de passe avec quelqu’un·e de proche, demande-toi si tu lui prêterais ta brosse à dent…
  • Fais preuve de bon sens. Sois conscient·e que lorsque tu partages quelque chose avec quelqu’un·e sur internet, il y a de grandes chances que d’autres soient au courant. Réfléchis alors aux conséquences que cela aurait pour toi si ce que tu partages devenait public.
  • Sur les formulaires en ligne (inscription à un média social, commande en ligne, inscription à un jeu vidéo, etc.) ne remplis que le strict nécessaire. En principe, il s’agit des champs suivis d’un astérisque *.
  • Evite d’activer les options de géolocalisation, que ce soit sur ton téléphone ou sur les apps qui s’en servent (comme le mode fantôme sur Snapchat).
  • Dès que tu as entré des informations sensibles avec ton navigateur internet, supprime directement l’historique.

Si tu veux en savoir plus:

Protéger ses données et sa réputation en ligne

Malentendus et messageries

Lorsque tu discutes avec quelqu'un·e en face à face, tu ajustes sans cesse ce que tu dis et ce que tu fais en fonction des réactions de l'autre. C’est automatique et tu ne t’en rends même pas compte. C’est ce qu’on appelle le langage non-verbal (les expressions, les silences, le ton de la voix, les gestes, etc.).

Quand tu utilises des outils pour communiquer (téléphone, messagerie, appels vidéo), une partie de cette information non-verbale se perd. Il est donc plus facile de mal se comprendre ou de blesser, voire de fâcher l'autre sans le faire exprès. L'ironie, par exemple, est difficile à saisir lorsque l'on communique par écrit. Il n'est parfois pas évident de savoir si l'autre plaisante et même si on utilise les emojis.

Des malentendus peuvent rapidement amener à des conflits. De nombreuses personnes se sont fâchées par mauvaise interprétation de messages.

Seul le téléphone et les messages vocaux font exception, car une partie du non-verbal est perceptible (voix, intonation). Donc si tu perçois que ta conversation devient tendue avec un·e ami·e, favorise ces deux outils de communication pour clarifier la situation ou, bien mieux encore, rien ne vaut la bonne rencontre face à face.

Cyber réputation 

Ta réputation sur les réseaux sociaux est construite au travers de ton identité numérique (ce que tu dis de toi), de ton empreinte numérique (les traces que tu laisses sur toi) et de ce que les autres vont publier sur toi. Ces traces que tu vas laisser de toi via des photos, des commentaires par exemple vont permettre aux personnes qui te suivent de se créer une image sur toi. Et cette réputation déborde toujours dans la vie réelle. La réalité d’aujourd’hui fait que ce qui se passe dans le monde virtuel a également des répercussions dans la vie réelle, il n’y pas de distinction. Ainsi, il n’est pas rare que nos camarades viennent nous demander : « c’est quoi cette photo que tu as mise hier ? » ou encore « pourquoi tu as liké cette vidéo ? ». L’image que tu vas donc laisser de toi sur les réseaux sociaux est importante. L’impact de tes publications également, car ton entourage y a facilement accès.

Le problème, c’est que ce que l’on fait sur internet y reste pour toujours et que lorsque tu entreras dans la vie adulte, il y a de grandes chances pour que ta réputation te poursuive. Par exemple, lorsque tu seras à la recherche d’un stage ou d’un apprentissage, sache qu’environ 80% des patrons vont voir qui tu es sur internet. Les chiffres montrent même qu’environ 70% des employeur·euse·s ont déjà refusé une candidature à cause du contenu trouvé sur internet. Donc, quand tu postes quelque chose sur un réseau social, il faut assumer le fait que cette image te suive pour les 20 prochaines années ! Si tu souhaites savoir ce que les gens peuvent retrouver comme information sur toi, clique sur ce lien pour tester ta réputation numérique.

Si tu veux en savoir plus sur la réputation numérique, regarde cette vidéo:

Identité et anonymat

Internet a une grande mémoire. Ton identité en ligne est donc particulièrement précieuse, car elle te représente non seulement maintenant, mais pour les années à venir.

Agis donc en ligne de façon responsable. Ne fais pas n'importe quoi et ne publie pas n'importe quoi : Les traces resteront longtemps !

Si tu penses qu'être anonyme sur internet te permet d'échapper à ces conséquences, tu as tort. On n'est jamais totalement anonyme, un jour ou l’autre, les masques tombent. En effet, lorsque tu es sur internet, tu es identifiable grâce à ton adresse IP (Internet Protocole). Si tu veux vérifier à quel point et comment tes empruntes numériques sont récoltées, nous t’invitons à installer la petite application « Ghostery » que tu peux ajouter à Chrome ou Firefox gratuitement. Elle te permet de voir qui fait du Tracking lorsque tu es sur internet et également d’effacer certaines de tes traces. Nous t’invitons également à te rendre sur le site suivant : myactivity.google.com pour autant que tu disposes d’une adresse Gmail. Tu pourras te rendre compte de la quantité astronomique de données que Google détient sur toi, mais tu pourras également supprimer certaines informations en allant dans les paramètres.

Comprends que même s'il est aujourd'hui impossible de contrôler complètement ton image sur internet, tu peux prendre quelques dispositions pour limiter la casse et surtout montrer l'exemple dans ton entourage en étant toi-même respectueux·euse des données des autres.

Son nom sur internet

Ton nom permet de t'identifier. Si tu publies quelque chose sur internet en t’identifiant, on risque tôt ou tard de le retrouver en le mettant dans un moteur de recherche. C’est pourquoi nous te conseillons, quand tu le peux, d’utiliser un pseudo. Dans le cas contraire, va régulièrement rechercher ton nom dans un moteur de recherche. Par exemple tu peux aller sur Google. Tu tapes ton prénom et ton nom dans le champ de recherche, en prenant soin de le mettre entre les guillemets « ton nom ». On appelle cette action se « google-iser ». S'il y a des choses à découvrir, mieux vaut que tu sois au courant !

Utiliser son nom en ligne n'est pas une mauvaise chose et n’est pas particulièrement dangereux, mais il est important de comprendre ce qui se passe quand tu le fais car il peut y avoir des conséquences.

  • Réseaux ou médias sociaux

Articles liés

Questions liées