Consultation psychologique

Dernière modification: 5 mars 2019

Après un ou deux entretiens qui permettent de faire connaissance, le·la psy te proposera au besoin un suivi, sous forme d'entretiens. Si tu as certains souhaits ou si tu n'es pas d'accord avec ce qui t'est proposé, tu peux le dire. Rien ne sera entrepris sans ton accord.

Confidentialité

Les entretiens sont confidentiels: tout ce qui est échangé reste entre ton·ta psy et toi. Les psys n'ont pas le droit de divulguer à d'autres les conversations qu'ils·elles échangent avec leurs patient·e·s. Cependant, lorsque le·la patient·e est mineur·e (moins de 18 ans), il·elle est encore sous la responsabilité de ses parents. Dans ce cas, en fonction de la gravité de la situation, des mesures peuvent être prises pour informer les parents, mais généralement tu seras informé·e de ces démarches.

Durée

Parfois, un ou deux rendez-vous suffisent pour se sentir mieux. Les suivis qui durent longtemps ne sont pas toujours nécessaires, tout dépend du souhait de la personne qui consulte.

Prix d'une consultation

Selon le·la professionnel·le que tu consultes, le prix de la consultation peut varier. Le plus souvent, l'assurance de base prend en charge les frais des consultations chez le psychiatre. Pour le·la psychologue, il faut se renseigner auprès de ton assurance avant de consulter, car les assurances ne remboursent pas toujours.

Comment s'effectue le paiement?

Au début du traitement, le·la psy et toi allez discuter du prix des séances. N'hésite pas à lui poser toutes tes questions, il·elle pourra te conseiller. Les modalités de paiement varient en fonction du·de la psy que tu consultes.

  • Pour les psychiatres, ton assurance de base (tout le monde a une assurance de base, c'est une assurance obligatoire) prend en charge une partie des factures. L'assurance paie le 90% du prix et toi le 10% restant. En général, tu paies les factures puis tu les envoies à l'assurance et elle te rembourse le 90%. Tu peux également téléphoner à ton assurance si tu as un doute.
  • Pour les psychologues ou psychothérapeutes, certaines assurances complémentaires paient une partie des séances. Tout le monde n'a pas d'assurance complémentaire. À nouveau, cela dépend de ton contrat d'assurance et le mieux est de te renseigner auprès de ton assurance.
  • Enfin, tu peux aussi choisir de consulter un·e psychologue ou psychothérapeute qui travaille en collaboration avec un médecin ou un psychiatre. À ce moment-là, c'est ton assurance de base qui paie 90% des factures et toi le 10% restant. C'est ce qu'on appelle une psychothérapie déléguée : tu consultes le·la psychologue ou psychothérapeute que tu as choisi mais c'est le·la psychiatre qui a la responsabilité du traitement. Cela signifie que le·la psychiatre peut à tout moment intervenir dans le traitement pour prendre de tes nouvelles, pour prescrire des médicaments, pour savoir comment se déroule le traitement.

Si ces démarches te paraissent compliquées n'hésite pas à te faire aider par tes parents, par un·e adulte de confiance ou même par la personne chez qui tu consultes.

Consulter sans les parents

Dès l'âge de 14-15 ans, tu as le droit de consulter un médecin sans en informer tes parents. Les consultations ne sont pas anonymes (ton identité et ton nom sont connus), mais elles restent confidentielles (ce que tu racontes durant les séances n'est pas divulgué plus loin). Le·la professionnel·le n'a pas le droit de donner le contenu des entretiens à tes parents sauf en cas de mise en danger pour toi.

Obligation d'en parler aux parents?

Rien ne t'oblige à dire à tes parents que tu as entrepris un suivi chez un·e psy. Pourtant, c'est souvent plus simple de leur dire. Et tes entretiens restent confidentiels: tes parents ne peuvent pas savoir ce que tu dis à ton·ta psy et le·la psy n'a pas le droit de leur parler de ce qui se passe lors de vos entretiens, sauf cas très spécifiques de mise en danger. Parler à tes parents de ce que tu vis peut être une aide précieuse. Mis au courant de tes difficultés, ils pourront mieux te soutenir au quotidien. Tu mets ainsi plus de chances de ton côté pour avancer dans ton suivi.

  • Santé mentale

Articles liés

Questions liées