Substances dopantes

Dernière modification: 2 Octobre 2019

Augmenter ses capacités physiques ou mentales peut sembler tentant, et ce sont des pratiques qui existent dans le sport, sur certaines places de travail ou lors d'épreuves scolaires.

On parle de dopage, voire parfois de « conduites dopantes ». Peut-être as-tu entendu parler de cas de dopages sportifs, dans le foot, l'athlétisme ou le cyclisme.

Mais ce n'est pas que le sport de compétition qui est concerné, le dopage concerne aussi les salles de fitness.

Certain·e·s travailleur·euse·s utilisent des drogues illégales (par exemple la cocaïne pour améliorer leurs performances professionnelles, pour ne pas ressentir la fatigue. Il arrive aussi que certain·e·s étudiant·e·s utilisent des médicaments pour baisser la tension et le stress lors d'épreuves importantes.

Les produits

Il existe de nombreuses substances et méthodes pour modifier sa constitution physique ou ses performances. Parmi les produits interdits on trouve :

  • les narcotiques, dont l'effet est de calmer la douleur et d'être euphorisant; par contre ils provoquent des sautes d'humeur, des troubles de la concentration et de la coordination et peuvent conduire à la dépendance ou à la mort;
  • les stimulants, pour améliorer les capacités physiques à court terme. Ils présentent des risques de troubles psychiques, de dépendance, d'épuisement et de mort;
  • les anabolisants, qui permettent d'augmenter la masse musculaire et agissent sur le système hormonal tout en perturbant l'équilibre du corps (virilisation, troubles cardio-vasculaires, croissance perturbée, etc.);
  • les béta-bloquants, qui ralentissent l'activité et le rythme cardiaque mais qui entraînent une certaine somnolence;
  • les diurétiques, qui augmentent le débit urinaire et entraînent une perte de poids et une déshydratation rapide, d'où un risque de lésion des reins notamment;
  • les hormones de croissance, qui agissent sur les os mais peuvent entraîner du diabète et l'hypertrophie de certaines parties du corps;
  • l'EPO (érythropoïétine) qui augmente l'oxygénation des tissus en augmentant le nombre de globules rouges, mais qui entraîne de l'hypertension et des risques de mort par embolies pulmonaires ou cérébrales.

Les effets

Différents effets peuvent être recherchés par le dopage. On peut vouloir modifier sa morphologie, devenir plus grand·e, stopper sa croissance, perdre du poids. On peut également vouloir développer certaines parties de son corps, augmenter sa masse musculaire pour développer davantage de force. On peut aussi rechercher à augmenter ses capacités de concentration ou diminuer son stress. Certains produits permettent de ne plus ressentir les signaux émis par le corps, telle la fatigue, la faim, etc.

Les risques

Le dopage met la santé en danger, quelle que soit la méthode utilisée.

Vouloir modifier le fonctionnement de son organisme, voire sa constitution provoque des déséquilibres. Les risques peuvent être immédiats (accidents cardiaques, déshydratation, augmentation de la pression, etc.) mais aussi à long terme (troubles de la concentration, croissance perturbée, dépendance, etc.).

Les conseils

Etre plus performant·, avoir un corps plus musclé, dépasser les autres, se surpasser, etc. On peut aussi grâce à un entraînement adapté, une alimentation équilibrée, une hygiène de vie qui respecte les moments de récupération du corps, augmenter ses performances et surtout les maintenir.

Le dopage ne permet pas d'augmenter de manière durable ses capacités.

Articles liés

Questions liées