Syphilis

Dernière modification: 20 décembre 2018

Connue depuis des siècles, mais toujours présente, cette infection provoquée par des bactéries a causé des ravages avant la découverte des antibiotiques. Elle n'a toujours pas disparu. Non soignée, cette infection est toujours très grave.

Cette IST se transmet essentiellement lors de rapports buccogénitaux (fellation et cunnilingus) ou de pénétrations vaginales ou anales non protégées. Elle peut aussi se transmettre par de petites lésions de la peau.

Elle se transmet par contact d’une peau fine avec de petites lésions indolores de la peau qui apparaissent chez la personne infectée. Les consommateur·trice·s de drogue peuvent s'infecter en partageant des seringues. Les hommes et en particulier les hommes ayant des rapports avec des hommes sont souvent plus touchés que les femmes.

S'en protéger ?

Les préservatifs utilisés lors des fellations et des pénétrations (vaginales ou anales) réduisent largement le risque de transmission.

Les symptômes ?

Le premier est une petite boule indolore au point d'entrée de la bactérie (chancre) qui peut apparaitre dans la région génitale, anale ou buccale. Ensuite, des tâches peuvent apparaitre sur la paume des mains ou la plante des pieds ou plus largement des boutons peuvent apparaitre sur le torse et/ou dans le dos (roséole).

Le diagnostic ?

Il se fait par un test sanguin spécifique chez le·la médecin ou dans un centre de dépistage. Chez les femmes enceintes, cela fait partie des tests de routine.

Un dépistage est recommandé au moins une fois par an aux garçons/hommes ayant des rapports sexuels avec des garçons/hommes.

Se soigner ?

La syphilis se guérit avec des antibiotiques, délivrés sur ordonnance médicale. Il n'y a aucune conséquence si c'est bien soigné ! Mais non soignée, cette infection reste très grave à long terme et peut mener à des troubles mentaux, voire à la mort.

Interview de Syphilis:

  • Infections et maladies
  • Infections et maladies

Articles liés

Questions liées