Ciao.ch

Avoir conscience de soi et de l'empathie pour les autres

Dernière modification: 26 août 2021

Définition de l'Organisation mondiale de la santé

Avoir conscience de soi-même, c’est connaître son propre caractère, ses forces, ses faiblesses, ses désirs et ses aversions. Cela nous aide à reconnaître les situations dans lesquelles nous sommes stressés ou sous pression. C’est indispensable pour établir une communication efficace, des relations interpersonnelles constructives et pour développer notre sens du partage d’opinions avec les autres. OMS 1993 et 2003
Avoir de l'empathie, c'est imaginer ce que la vie peut être pour une autre personne même dans une situation qui ne nous est pas familière. Cela peut nous aider à accepter les autres qui sont différents de nous et améliorer nos relations sociales, par exemple dans le cas de diversité ethnique. Savoir partager différents points de vue nous aide à encourager un comportement humanitaire envers les gens qui ont besoin d’assistance ou de tolérance : les malades atteints du sida par exemple ou les gens ayant une maladie mentale et qui peuvent être stigmatisés ou frappés d’ostracisme par les personnes dont ils dépendent. OMS 1993 et 2003

A quoi ça sert? [1]

  • Développer et maintenir une image de soi positive
  • S’apprécier
  • Prendre soi de soi et se respecter
  • Reconnaitre nos besoins fondamentaux et les prendre en compte
  • Reconnaitre notre valeur et nos forces et se sentir plus efficace et compétent.e.
  • Avoir conscience de ses capacités et limites
  • Mieux surmonter les échecs
  • Mieux faire face aux problèmes
  • S’affirmer, faire des choix
  • Mieux accepter « le regard » de l’autre
  • S’adapter à de nouvelles situations
  • Avoir des buts, des rêves, se donner les moyens pour les atteindre
  • Assumer la responsabilité de ses actes
  • Identifier et ressentir les états émotionnels de l’autre (être sensible aux autres)
  • Soutenir émotionnellement les autres.
  • Respecter les différences
  • Nouer des relations positives et diminuer les incompréhensions
  • Savoir qu’on a droit à sa place dans la société
  • Favoriser l’acceptation de l’autre et des différences
  • Favoriser la communication et les partage des émotions et des sentiments

[1] Adapté de Le cartable des compétences psychosociales

Pourquoi c’est important ?

La conscience de soi permet de développer le sentiment d’identité et de s’affirmer plus facilement : mieux communiquer avec les autres, partager ses opinions, se sentir plus à l’aise à l’école, avec ses amis ou dans un groupe. Plus on se connait, moins on a besoin de se comparer aux autres et plus on peut faire des choix qui nous correspondent et qui nous apportent énergie et vitalité.

La connaissance de soi c’est une voie vers la liberté. Elle permet de renforcer la confiance en soi, de prendre de la distance par rapport au regard des autres et de développer une meilleure estime de soi et une image de soi plus juste. Quand on sait qui on est, on se sent aussi plus en sécurité et on peut plus facilement se décentrer de soi pour aller vers les autres. On devient alors capable d’écouter, d’imaginer et de comprendre la réalité des autres, ce qu’elles.ils ressentent ou ce dont elle.ils ont besoin. Autrement dit, de développer de l’empathie. C’est une compétence importante pour créer et maintenir des relations positives avec les autres.

Avoir conscience de soi et de l’empathie pour les autres, ça permet donc de mieux s’accepter, de se sentir accepté.e.s et reconnu.e.s comme on est et de reconnaitre les autres comme ils sont.

Au quotidien

Tu le fais au travers des expériences que tu vis chaque jour, des questions que tu te poses sur toi et des relations que tu développes avec les autres. Suis-je normal.e ? Suis-je apprécié.e ? Suis-je capable ? Suis-je valable ? Est-ce que j’ose ? Ai-je ma place ? Autant de question qui traduisent le besoin de comprendre qui tu es et de l’exprimer dans le monde.

Tu apprends à te connaitre à chaque fois que tu prends le temps de t’observer et de sentir ce qui se passe à l’intérieur de toi. En le faisant régulièrement, tu peux plus facilement reconnaitre tes besoins, les écouter et trouver des stratégies pour y répondre. Par exemple, si tu te sens fatigué.e et que tu reconnais ton besoin de repos, tu peux par exemple décider d’arrêter l’écran une heure avant ton coucher ou de renoncer à une soirée pour dormir. Si tu constates que tu t’ennuies et que tu reconnais ton besoin d’exprimer ta créativité, tu pourrais décider de reprendre le dessin ou la musique, etc.

C’est plus facile de passer à l’action quand on a compris ce qui est important pour soi.

Plus tu te connais et tu t'acceptes avec tes forces et tes limites, plus tu développes une juste estime de toi. Ça t’aide par exemple à te faire une place dans un groupe sans avoir besoin d’utiliser la force ou de te faire oublier. Tu deviens aussi capable de mieux comprendre les autres et de les accepter sans chercher à les dominer ou à les admirer démesurément.

En ayant conscience de toi, tu peux reconnaitre ta valeur, te libérer des pressions et trouver ta place !
  • Améliorer son estime de soi
  • Adolescence

Articles liés

Questions liées

Actualités

Cette dernière année, comment tu l’as vécue ?

On a demandé à 7’873 jeunes de nous en parler, voici leur réponse.

Ça t'est déjà arrivé ?

Tu visites un site de vente, ensuite tu vois sur tes réseaux sociaux une pub qui te présente des produits similaires à ceux que tu viens de regarder ? 👀  On t’explique comment ça marche !