Ciao.ch

Tout savoir sur les compétences psychosociales

Dernière modification: 14 octobre 2021

Entrer en contact avec d’autres, prendre des décisions, s’adapter à de nouvelles situations, vivre des émotions : ça fait partie du quotidien. Si on ne peut pas toujours maitriser ce qui arrive, on peut apprendre à ne pas subir une situation et à rester libre de choisir comment y réagir. Pour cela c’est important de comprendre la manière dont on fonctionne et identifier les compétences qu’on utilise pour résoudre les questions qui se posent.

Ces compétences sont appelées compétences psychosociales. Il s’agit des habiletés et des capacités personnelles et relationnelles qui sont utiles pour et dans la vie. On les appelle aussi compétences de vie (life skills). Elles aident au bien-être physique, mental et social. Elles aident aussi à mieux se connaitre, à adapter ses comportements en fonction des contextes et à traverser des situations complexes sans être trop chahuté.e. Elles permettent d’agir.

Il y a trois grandes catégories de compétences psychosociales :

  • Les compétences émotionnelles : c’est par exemple pouvoir reconnaitre les situations qui stressent ou provoquent des émotions fortes et les accueillir ; réussir à revenir à un état calme et à se concentrer, pouvoir réguler la colère, l’anxiété ou encore faire face à la tristesse lorsque l’on perd quelque chose d’important pour soi.
  • Les compétences sociales ou relationnelles : c’est par exemple oser exprimer ses émotions, donner son avis à un.e ami.e , formuler ou recevoir des critiques. C’est aussi écouter activement les autres. Cela veut dire avec une attention véritable et qui donne confiance, comprendre leurs besoins, exprimer sa compréhension face à quelqu’un qui est différent.e de soi. C’est encore faire valoir son point de vue, négocier, résister à la pression de quelqu’un ou d’un groupe, collaborer, coopérer ou trouver une solution dans une situation difficile d’amitié ou d’amour.
  • Les compétences cognitives : c’est par exemple regarder ses expériences et prendre conscience de soi, de ses émotions et de la manière dont on agit ou réagit. C’est aussi pouvoir identifier ses qualités, ses forces, ses valeurs, ses croyances, ou ses difficultés. C’est encore comprendre les normes qui influencent sa vie, réussir à trier les informations fiables sur internet (à qui tu peux faire confiance) ou analyser une situation qui pose problème pour prendre des décisions et trouver des solutions.
  • Améliorer son estime de soi
  • Adolescence

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions depuis ton espace perso, un·e spécialiste y répondra dans les deux jours ouvrables.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Première fois: pas prêt·e ?

Comment savoir ce qu’il faut accepter ? La recette est simple, comme toujours quand la situation est importante : la réponse est en toi. Le plus difficile est de s’écouter vraiment, sans se laisser influencer par l’entourage et les médias, et d’oser dire "non".

J'ai toujours été une femme, mais je l'ai compris à 21 ans

Alice raconte son parcours de transidentité, de ses premiers questionnements à aujourd’hui, en passant par son coming out.

> Découvrir le podcast