Ciao.ch

Consommation chez les jeunes en Suisse

Dernière modification: 16 octobre 2019

Tu penses peut-être que la plupart des jeunes de ton âge fument des cigarettes, ont déjà bu de l'alcool ou peut-être essayé de fumer un joint? Ce n'est pas le cas. La plupart des adolescent·e·s ne consomment pas d'alcool, et ceux qui en boivent ne le font pas régulièrement. La majorité des jeunes ne fument pas de tabac et une grande majorité n'a jamais consommé de cannabis.

Si tu veux en savoir plus:

Les consommations chez les jeunes en chiffres

Bien-être et consommation de substances psychoactives. Enquête auprès des élèves de 13 à 15 ans

Alcool

La plupart des jeunes ne boivent pas d'alcool ou seulement rarement. Seule une petite minorité en boit souvent. Moins de 15% des jeunes de 15 ans disent avoir bu de l’alcool au cours des 30 derniers jours (HBSC 2018).

De manière générale, les jeunes qui boivent de l’alcool disent chercher à s’amuser, rigoler faire la fête, aller plus facilement vers les autres. Il arrive que certain∙e∙s jeunes boivent de l’alcool en pensant que cela les aidera à mieux gérer leurs émotions et à oublier leurs problèmes. Plus rarement, ils disent en boire pour appartenir à un groupe ou pour être apprécié∙e∙s des autres. Boire de l’alcool pour décompresser ou pour oublier ses soucis est problématique. En effet, l’alcool ne résout aucun problème, il peut même en créer.

Une grande majorité des jeunes de 13 à 15 ans ne se sont jamais sentis ivres. Les garçons sont un peu plus nombreux que les filles s’être déjà sentis ivres.
Lorsqu’on est ivre, on fait souvent des choses que l’on pourrait regretter plus tard (relations sexuelles non protégées ou non désirées, bagarres, etc.). L’alcool peut même provoquer une intoxication qui peut entraîner la mort..

Si tu veux en savoir plus

Information sur l’alcool et les risques liés à sa consommation

Tabac

La grande majorité des jeunes ne fument pas. Depuis plusieurs années on constate une diminution de la consommation de tabac chez les jeunes mais aussi chez les adultes. La cigarette n'a plus la cote, même si l'industrie du tabac investit énormément dans la publicité adressée aux jeunes pour les inciter à fumer. Les jeunes de 15 ans qui fument régulièrement sont une petite minorité (environ 10% des garçons et 7% des filles) (HBSC 2018).

Vapotage

Avec des arômes attrayants et un design modern, le marketing pour les cigarettes électroniques cible aussi les jeunes. Environ la moitié des garçons et un tiers des filles de 14 et 15 ans ont vapoté au moins une fois dans leur vie. Seule une très petite minorité vapote régulièrement (HBSC 2018).

Cannabis

Le nombre de jeunes qui a déjà essayé le cannabis ne cesse de baisser. La plupart des jeunes de 15 ans n'ont jamais consommé de cannabis et il y a de plus en plus de jeunes qui ont essayé une fois et s'en tiennent là.

Autres drogues

Très rares sont les jeunes qui expérimentent des drogues illégales autres que le cannabis avant l'âge adulte. Chez les adultes aussi, c’est une minorité de la population de 15 ans et plus qui a expérimenté d’autres drogues au cours de sa vie. Environ 4% de la population adulte a essayé un fois la cocaïne, l’ecstasy ou les amphétamines.

Si tu veux en savoir plus

Consommation d'autres drogues illégales en chiffres

Médicaments

L'usage de médicaments est relativement répandu chez les jeunes de 15 ans, surtout chez les filles. Ils·elles prennent des médicaments pour soigner des maux de tête ou des maux de ventre. L'usage des médicaments pour lutter contre les problèmes de sommeil ou la nervosité est moins fréquent.

Si tu veux en savoir plus

Consommation des médicaments chez les jeunes en chiffres

  • Autour de la consommation

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Faut-il se raser les parties intimes ?

La pilosité est avant tout une affaire de goût personnel, comme tout ce qui a à voir avec le domaine de l'intimité. Une spécialiste en santé sexuelle aborde le sujet de l'épilation.

Comprendre la guerre en Ukraine