Alcool

Dernière modification: 11 décembre 2018

L'alcool ? Tu connais certainement, et même si tu n'en as encore jamais bu, tu as déjà entendu parler de ses effets agréables, mais aussi de ses risques. Consommer de l'alcool peut procurer du plaisir, mais boire trop conduit à l'ivresse avec tous les dangers que cela représente (santé, accident, coma, dépendance).

L'alcool est un produit en vente libre pour les adultes, mais dont la vente et la distribution est interdite aux mineurs (16 ans pour le vin et la bière, 18 ans pour les spiritueux).

Qu’est-ce que c’est ?

L'alcool éthylique ou éthanol est un liquide incolore et volatile, produit par fermentation ou par distillation de fruits, légumes ou céréales.

L'éthanol se prête à de nombreux usages : c'est un excellent solvant, il est utilisé dans la fabrication des produits de nettoyage, de désinfection, les vernis, les cosmétiques, l'industrie alimentaire ainsi que le marché de boissons alcoolisées.

On distingue les boissons alcooliques fermentées comme le vin ou la bière, et les boissons alcooliques distillées, comme la vodka ou l'abricotine.

Les effets

L'alcool a un effet désinhibant, il diminue les capacités de réactions et entraîne une perte du contrôle de soi et une surestimation de ses capacités. Au début, on a l'impression de mieux réussir à s'exprimer ou à rire, et on osera sans doute plus entrer en relation avec d'autres. Mais plus on consomme, plus il y a d'effets négatifs et de risques.

Les risques

Les risques diffèrent selon la personne, la quantité consommée et le contexte de consommation. Ils dépendent de facteurs individuels (sexe, âge, poids, état d'esprit, état de santé, etc.), du cadre (lieu, environnement social) et de la manière de consommer (quantité, mélange, vitesse, à jeun ou pas, etc.).

La consommation d'alcool augmente beaucoup le risque d'accidents, de comportements violents et de relations sexuelles non désirées ou non protégées. Il y a aussi le risque d'intoxication (coma éthylique) qui, sans soins médicaux, peut conduire à la mort. Si on consomme régulièrement de l'alcool tous les organes du corps peuvent être endommagés, il y a risque d'une dépendance physique et psychique à l'alcool.

En clair, il faut mieux avoir mangé, avoir plus de 18 ans, et boire en petites quantités (2 verres maximum par occasion et pas tous les jours si on est un homme, 1 verre si on est une femme).

Il n'existe aucun truc pour éliminer plus rapidement l'alcool du corps : ni le café, ni le sport, ni l'eau fraîche. L'alcool consommé est éliminé en majeure partie par le foie, seulement très peu par la transpiration.

Si tu veux avoir une idée plus précise des effets nocifs de l'alcool, va voir en image les effets d'une consommation excessive d'alcool.

Les conseils

Plus on est jeune, plus on doit se montrer prudent·e avec l'alcool. L'organisme jeune est plus sensible aux effets de l'alcool et l'élimine moins bien qu'un organisme adulte.

L'alcool peut, par exemple, abîmer plus rapidement le cerveau d'un·e adolescent·e que celui d'un·e adulte. Et plus tu commences tôt à boire régulièrement de l'alcool et à ressentir l'ivresse, plus tu cours le risque de développer un problème d'alcool à l'âge adulte.

Donc attention aux quantités et évite de boire lorsque la consommation est inadaptée à la situation :

  • lorsque tu prends le volant (ou le guidon);
  • lorsque tu étudies;
  • que tu es malade;
  • que tu prends des médicaments;
  • ou si tu éprouves de la fatigue.

Si tu veux en savoir plus:

  • Les produits

Articles liés

Articles intéressants