Préservatifs masculins

Dernière modification: 24 Septembre 2019

Le préservatif masculin permet aux garçons de se protéger des infections sexuellement transmissibles (IST) et des risques de grossesse non-désirée. En se protégeant, ils protègent également leur partenaire.

Se retirer avant d’éjaculer n’est pas un moyen de protection fiable, car le pré-sperme contient déjà des spermatozoïdes, et ça ne protège pas des IST.

Le préservatif est un capuchon de latex (parfois en polyuréthane ou dans une nouvelle matière le sensoprène) qui se place sur le pénis en érection.

Il sert à récupérer le sperme et le pré-sperme. Il protège donc de la grossesse, mais aussi des IST, dont le VIH, responsable du sida

Un seul mot d'ordre : plus jamais sans !

Le préservatif est un moyen sûr, à condition de bien savoir l'utiliser.

Les préservatifs peuvent s'acheter soit en pharmacie, soit dans la plupart des grandes surfaces, soit dans des distributeurs (ils sont plus chers et offrent peu de choix). Le prix n'est pas forcément un gage de qualité. Tu peux aussi en acheter dans les centres de santé sexuelle-planning familial à des prix spécialement abordables.

Tu peux te sentir un peu gêné·e à l'idée d'acheter des préservatifs et c'est normal. Pas besoin de montrer une carte d'identité, il n'y a pas d'âge pour en acheter. Au contraire, c'est une attitude responsable.

Avant d'acheter

D'abord il faut connaître la taille du pénis, sa longueur et son diamètre en érection. Il existe à ce sujet un site spécifique : www.mysize.ch

Il existe toutes sortes de préservatifs, en couleur, avec des formes différentes, des particularités comme le parfum, des stries ou nodules supplémentaires etc., à chacun·e de choisir.

Le prix ou la marque n'est pas forcément un gage de qualité. Par contre, le label OK ou CE doit absolument se trouver sur l'emballage.

Il faut aussi contrôler la date limite d'utilisation, un préservatif trop vieux peut sécher et se casser plus facilement.

Les conserver, les transporter

Les préservatifs n'aiment ni le soleil, ni la chaleur, ni être trop serrés comme dans un porte-monnaie ou dans une poche.

À la maison, ils sont très bien dans un tiroir, et pour le transport, si la boîte entière est trop encombrante, une petite boîte de bonbons vide ou un étui de la bonne forme peut être pratique.

Dans de nombreuses manifestations ou fêtes, il y a souvent un stand qui en distribue, profite-en et garde soigneusement l'emballage en carton qui peut resservir.

Mettre un préservatif

L’idéal est de s’entraîner avant, tout seul, pour être en confiance le jour J. Pas si facile sinon de se sentir à l’aise.

A garder en tête : le préservatif se met avant toute pénétration et s'utilise une seule fois !

  1. Ouvrir l'emballage sans abîmer le préservatif (attention aux ongles, bagues, etc.)
  2. Aplatir l'extrémité du préservatif entre le pouce et l'index, pour faire sortir l'air du réservoir destiné à recevoir le sperme.
  3. Puis avec l'autre main, le dérouler sur toute la longueur du pénis en érection : ça y est tout est prêt pour la pénétration (si le·la partenaire est aussi prêt·e). Un préservatif bien mis se met à deux mains, au moins. Cela peut tout à fait faire partie des préliminaires. C’est plus joyeux et moins stressant !

Après l'éjaculation, avant de se retirer, le garçon ou le·la partenaire maintient la base du préservatif pour que le sperme ne s'échappe pas. Le préservatif doit être retiré avant que l'érection ne retombe, au risque de glisser ou de rester à l'intérieur.

Un mode d'emploi est glissé dans chaque emballage de préservatif, ça vaut la peine d'y jeter un coup d'œil !

Échecs les plus fréquents

Une exposition à la chaleur, une date périmée, l'ouverture de l'emballage avec les dents ou l'utilisation de lubrifiants à base d'huile sont les causes de ruptures de préservatif les plus fréquentes.

Une lubrification insuffisante du vagin, une pénétration qui dure longtemps peuvent aussi déchirer le préservatif. Ne pas hésiter à rajouter du lubrifiant, également pour le confort de l'autre.

Parfois le préservatif glisse lors du rapport sexuel et se retrouve à l'intérieur du vagin ou de l'anus.

La taille peut ne pas être pas la bonne, ou alors il n’a pas été déroulé jusqu’à la base du pénis, mais le plus souvent le retrait se fait trop longtemps après l'éjaculation.

Il faut absolument se retirer rapidement après l'éjaculation en tenant fermement le préservatif avec deux doigts à sa base. Pas très romantique peut-être, mais indispensable.

Mettre deux préservatifs ? Jamais!

Deux préservatifs superposés augmentent énormément le risque qu'ils se cassent. Un risque de déchirure existe également quand deux préservatifs sont mis l'un sur l'autre ou si le réservoir n'a pas été aplati entre le pouce et l'index au moment de la pose.

Ne jamais mettre un préservatif masculin et un préservatif féminin en même temps pour la même raison.

Par contre, il est nécessaire de changer de préservatif au cours du même rapport si l'on change de pénétration (orale/vaginale/anale), ou si la relation se prolonge (changer de matériel après chaque éjaculation).

On ne lave pas un préservatif pour le réutiliser une deuxième fois.

Allergique au latex

Cela peut arriver et il en existe en polyuréthane tout comme la matière du Fémidom. Une nouvelle matière vient d’arriver sur le marché, plus fine, plus solide, le sensoprène. Malheureusement ces préservatifs coûtent plus chers.

En cas d'irritation ou de démangeaisons chez l'un ou l'autre des partenaires, ne pas conclure tout de suite à une allergie. Changer éventuellement de marque de préservatif peut s’avérer utile, certains lubrifiants sont moins bien tolérés que d'autres.

Et en cas de souci prolongé, ne pas hésiter à demander conseil à son·sa médecin.

Préservatif et perte de sensibilité

Un préservatif adapté à la taille du pénis et mis de façon adéquate laisse généralement les sensations intactes, mais il peut arriver qu’il y ait une très légère perte de sensibilité chez l’un ou l’autre des partenaires.

Avec une épaisseur moyenne de 6 centièmes de mm, les préservatifs actuels n'ont rien à voir avec les préservatifs d'il y a quelques années. Il est aussi possible d'utiliser des préservatifs ultrafins.

Un seul impératif : choisir la bonne taille afin qu'il tienne parfaitement.

L'accident, que faire ?

Si le préservatif se déchire ou s'il reste au fond du vagin et afin d'éviter une grossesse non-désirée, il faut que la fille demande la pilule d'urgence (pilule d'urgence ou CPC).

Elle est à prendre le plus tôt possible, selon la méthode au plus tard 72 heures ou 120 heures après un rapport sexuel insuffisamment protégé.

Pour le risque de transmission d'IST dont le VIH responsable du sida, il faut consulter rapidement son·sa médecin (ou aller dans un centre) pour savoir su des tests sont nécessaires. Et surtout en attendant continuer de toujours se protéger.

Préservatif à l'envers, que faire ?

En général, il est facile de reconnaître le sens d’un préservatif. Mais avec le stress ou le manque de lumière, il peut arriver de le placer à l’envers sur le gland et il devient impossible à dérouler.

dans ce cas là, il faut jeter le préservatif sans hésitation et surtout ne pas le retourner.

En retournant un préservatif, il y a un risque grossesse dû au pré-sperme déjà présent, ainsi qu’un risque de transmission d’IST.

Il est important de toujours avoir 2 préservatifs avec soi !

A quoi sert le lubrifiant ?

Le lubrifiant est déjà sur la plupart des préservatifs et sert en premier lieu à le mettre plus aisément sur le pénis ou dans le vagin pour le préservatif féminin.

Mais il est parfois nécessaire d’en rajouter pour faciliter la pénétration et diminuer le risque d’irritation.

Il faut utiliser uniquement des lubrifiants faits pour cet usage, jamais de corps gras comme une huile massage ou de la vaseline. Cela ferait littéralement "fondre" le préservatif.

Il existe deux sortes de lubrifiants :

Les gels à base d’eau, qui ne collent pas, ne tachent pas et se rincent facilement. Ils peuvent être utilisés avec des sex-toys, mais pas dans l’eau.

Les gels à base de silicone possèdent les mêmes caractéristiques et un pouvoir lubrifiant plus élevé. Ils peuvent s’utiliser dans l’eau mais pas avec les sex-toys en silicone.

  • Contraception

Articles liés

Questions liées