Ciao.ch

Troubles alimentaires et événements de vie

15 juillet 2022

Question (Fille / 2006)

Bonsoir,
J'ai 16 ans. Je me pose des questions vis- à vis de mon comportement en rapport avec l'alimentation. Je n'arrête pas de vouloir m'affamer, et quand je décide de manger, j'ai des remontées d'acide gastrique qui me donne la nausée. Je n'arrive pas non plus à m'endormir la nuit. Pour mon parcours, j'ai été harcelée et manipulée pendant 4 ans de mes 8 à 12 ans.

Cela m'a affecté au point de me scarifier, ce qui m'arrive régulièrement de faire lorsque je suis trop stressée, et j'ai fait plusieurs tentatives. J'ai également perdu mon grand frère très jeune, ce qui fait que lorsque ce groupe de filles m'a harcelé et laisser tomber, j'ai eu un gros sentiment d'abandon. D'un coté j'ai l'impression d'être heureuse ce qui est un sentiment très présent dans ma vie, mais je ressens un gros poids sur mon coeur et une anxiété qui affecte mon corps et mon alimentation.

Ma question est de savoir si consulter un/e psy ou un autre professionnel de la santé serait un bonne idée, et dans ce cas là le ou lesquels? Et aussi de savoir si il y aurait un probable lien entre mon comportement alimentaire et
ce que j'ai vécu...?

Je vous remercie de votre compréhension, en espérant que vous pourrez me guider en vous appuyant sur mes questions un peu complexes...

  • Santé
Réponse

Bonjour et bienvenue sur Ciao !

 Nous sommes touché.es par tout ce que tu as vécu et ce que tu continues à vivre. Tu es très lucide sur ta situation et nous te félicitons d'avoir écrit à ciao.ch pour parler de ton rapport à l'alimentation et à ton corps et pour nous faire part de tes questionnements.

Tu aimerais savoir s'il y a un lien entre les préoccupations alimentaires et les événements vécus. 

Tout d'abord, tu dois savoir qu'un trouble du comportement alimentaire est l'expression d'un mal-être plus profond. Les préoccupations liées à l'image du corps, au poids, à la nourriture, etc. peuvent se mettre en place à ce moment-là, comme une tentative de faire face à ce mal-être.

Tu évoques aussi des scarifications et des tentatives de suicide. Lorsqu'on vit un harcèlement, une relation d'emprise, un décès, un sentiment de rejet, etc. on est aux prises avec une multitude de ressentis qu'il peut être difficile d'identifier, accueillir, gérer, accepter.

Quand la douleur et la souffrance deviennent trop fortes, les auto-mutilations peuvent devenir un moyen d'extérioriser et d'apaiser la douleur et on peut penser au suicide pour mettre fin à la souffrance et à la détresse profonde. Malheureusement, le suicide n'est jamais une solution, c'est la fin définitive de la vie !

Il est donc nécessaire de ne pas rester seul.es et d'être accompagné.es par des professionnel.les s de la santé qui peuvent écouter, soutenir, aider à faire face à toutes ces émotions et à ces vécus. Tu pourras ainsi trouver des pistes et des clés concrètes pour soulager cette anxiété que tu nous partages.

Nous t'invitons ainsi à en parler à ta ou ton médecin et à t'adresser à la consultation des adolescent.es à Lausanne (DISA), pour que tu puisses être accompagnée dans ce que tu vis.

Nous te souhaitons tout le meilleur pour la suite et n'hésite pas à revenir sur ciao.ch si tu as d'autres questions.

 

l'équipe ciao.


Qui souffre de trouble du comportement alimentaire?
Conséquences d'un trouble du comportement alimentaire
Peut-on guérir d'un trouble du comportement alimentaire?
Suicide
Automutilation

Dernière modification: 19 juillet 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème