Mon frère / ma soeur boit, fume, se drogue

Dernière modification: 31 Mars 2020

Si ton frère ou ta sœur a un problème de consommation d’alcool, de cannabis, ou d’autre substance, tu en souffres probablement aussi. Toute l’attention de la famille est centrée sur lui ou elle. Tu ressens peut-être de l’impuissance, de l’inquiétude, de la colère, de la tristesse, de l’abandon ou même de la panique ou tout cela à la fois. Toutes ces émotions sont légitimes. Dans tous les cas, tu n’es pas responsable du problème de ton frère ou de ta sœur.

Doutes et inquiétudes

J'ai trouvé une pilule verte qui est tombée de la poche de mon grand frère. Au début je croyais que c'était un médicament. Mon petit frère a remarqué qu'il y avait un dessin sur chacune des deux faces de la pilule et depuis nous avons peur que notre frère se drogue.

Quelque chose a changé dans le comportement de ton frère ou de ta sœur ? Tu as des doutes mais tu n’es pas sûr·e de reconnaitre les signes qui peuvent dire qu’il ou elle a un problème de consommation ? Tout d’abord, même si ton frère ou ta sœur fume, boit ou consomme des produits, cela ne veut pas forcément dire qu’il ou elle est en danger. Si tu n’es pas sûr·e de là où en est ton frère ou ta sœur avec sa consommation, tu peux lire notre article sur la dépendance. Si tu te sens suffisamment à l’aise, tu peux aussi lui poser directement la question, tout en étant prêt∙e à entendre sa réponse. C'est-à-dire t’attendre à une réaction négative de sa part. N’hésite pas à lire nos conseils sur la manière de communiquer.

Tu t’inquiètes pour ton frère ou ta sœur ? Ton frère ou ta sœur a un problème de consommation ? Il est très important que tu ne gardes pas ces inquiétudes au fond de toi. Tu as peut-être observé de l’agressivité, de l’isolement, des absences répétées ou une méfiance vis-à-vis des autres. Cela veut dire que la personne se sent persécutée.

Tout ceci peut être très douloureux à vivre pour toi car le changement de comportement est souvent brutal. Dans ces cas-là, c’est très important d’en parler à tes parents, si c’est possible. Parfois, les parents ne comprennent pas ce qu'il se passe, refusent de voir la réalité ou n’arrivent pas à en parler. Il faut alors te tourner vers un∙e autre adulte en qui tu as confiance et surtout ne pas rester seul∙e avec ces inquiétudes. Il est essentiel de chercher de l’aide jusqu’à ce que tu en trouves, sans te décourager.

Une relation qui change

Mon frère fume du tabac et des joints, et il boit également… Il n'a que 16 ans ! J'ai peur de le perdre à cause de tout ça.

De façon générale, l’adolescence est une période où les relations entre frères et sœurs évoluent. Tu grandis, tu changes, tu te rapproches ou, au contraire, tu t’éloignes de l'un ou l'autre. Mais quand il y a un problème de consommation, les choses sont plus compliquées. Ton frère ou ta sœur a des attitudes désagréables ou est plus souvent absent∙e. C’est choquant de voir quelqu’un changer brusquement de comportement.

Un grand frère ou une grande sœur, c’est souvent un modèle. L’aîné∙e de la famille a peut-être l’habitude de s’occuper des plus petits. Avec le problème de consommation, les choses ne sont plus pareilles. Les rôles s’inversent.

Si cela t'arrive, c'est sûrement difficile pour toi de voir tous ces changements chez ton frère ou ta sœur. Il faut parfois accepter que la relation soit différente pour le moment. Tant qu’il y aura consommation de substance, il ou elle ne sera plus exactement comme avant. Ses comportements, ses motivations et ses envies seront différents. En attendant, c’est compréhensible que tu souffres de cette situation. Tu as donc à penser à te protéger et prendre soin de toi. Nous te donnons quelques conseils un peu plus bas.

frere_soeur_plus_petite.jpg

Place dans la famille

Si ton frère ou ta sœur a un problème de consommation, cela touche toute la famille. C’est très déstabilisant. C’est le rôle des parents de gérer une telle situation.

Si tes parents ne te parlent pas d’eux-mêmes de la situation, c’est peut-être qu’ils ne sont pas encore prêts à le faire. Peut-être qu’ils cherchent à te protéger. Ou qu’ils n’ont pas pris conscience du problème de ton frère ou de ta sœur. De ton côté, tu as le droit de parler à tes parents si tu as l’impression que ton rôle dans la famille a changé ou si tu es inquiet∙ète. Si tu sens que tes parents te donnent trop de responsabilités pour ton âge. Si tu dois t’occuper de choses qui sont trop compliquées pour toi ou qui ne te concernent pas.

Il arrive parfois que l’enfant qui n’a pas de problème de consommation attire moins l’attention de ses parents car il va « bien ». Ou tu as peut-être l’impression que tes parents sont tellement pris par la situation qu’ils en oublient que tu as aussi besoin d’attention. Et tu as aussi le droit d’avoir de l’attention et de recevoir du soutien de ta famille !

Comment agir avec tes parents?

  • Discuter avec tes parents si tu te sens mis∙e de côté.
  • Ne pas faire les choses à leur place.
  • Proposer à tes parents de faire des activités avec toi, comme aller en ville, faire une activité sportive, aller au cinéma ou regarder une série à la maison.

Que faire pour ton frère ou ta sœur ?

Tu ne pourras jamais obliger ton frère ou ta sœur à arrêter de consommer. Il ou elle est seul·e à pouvoir le faire. Mieux vaut prendre soin de toi d’abord avant de chercher le ou la à soutenir. Sinon, cela risque d’être trop lourd à porter pour toi. C’est aussi plus facile d’apporter du soutien si tu t’entends bien avec ton frère ou ta sœur. Par contre si c’est déjà tendu entre vous, ton soutien risque de ne pas être bien accepté. Dans tous les cas, tu n'as pas à te sentir obligé∙e d’aider. C'est le rôle de tes parents et des professionnel∙le∙s.

Nos conseils pour toi:

  • Te protéger et fixer des limites en clarifiant ce que tu n’acceptes pas de faire pour ton frère ou ta sœur : lui prêter de l’argent, mentir pour le ou la couvrir, cacher une situation dangereuse dont tu as été témoin, etc.
  • Ne pas faire des choses ou des tâches à sa place.
  • Essayer d’éviter les situations ou les conversations qui pourraient créer un gros conflit entre vous.
  • Si tu as envie de passer du temps avec ton frère ou ta sœur, tu essaies de choisir le meilleur moment, quand il ou elle est calme et semble disponible.

Tu trouveras d'autres conseils pour aider ton frère ou ta sœur dans cet article.

Et toi dans tout ça ?

La situation que tu vis à la maison est sûrement difficile et te fait souffrir. Si toutes les émotions que tu ressens sont compréhensibles, il est important de ne pas te laisser envahir par la situation et de penser à toi. Tu as tout à fait le droit de faire ta propre vie. Tu peux continuer les activités que tu aimes, voir tes ami·e·s et parler de ce qui te pèse à des personnes de confiance. Tu peux aussi aller consulter le service de médiation ou l’infirmière de ton école si tu as besoin d’en parler avec un∙e professionnel∙le et recevoir de l’aide pour toi. Le forum ciao est là aussi pour échanger avec d’autres jeunes. Tu as le droit d’en parler, d’évacuer le stress lié à cette situation et chercher de l’aide jusqu’à ce que tu en trouves.

Articles liés

Questions liées