Un·e prof est violent·e

Dernière modification: 11 Décembre 2018

Les dérapages peuvent arriver, même si, en vérité, ils sont plutôt exceptionnels. Il est possible que ton·ta prof abuse de son autorité : punitions ou heures de retenue injustifiées, élèves exclus de la classe sans motif valable, systématiquement humilié·e·s, voire insulté·e·s ou menacé·e·s. Les formes de violence les plus courantes sont des violences psychologiques et verbales. Cependant, les violences physiques et sexuelles, bien que très rares, peuvent également exister.

Être prof, c'est d'abord être né humain·e comme les autres, avec ses faiblesses, ses humeurs, ses chagrins et ses joies. Cet être humain n'est pas rangé dans une armoire durant le week-end et ressorti le lundi matin prêt à donner ses cours. Il peut arriver qu'avec le stress, la fatigue, ton·ta prof ne réagisse pas de manière adéquate: une remise à l'ordre trop brutale, un haussement disproportionné de la voix, un signe d'impatience, de colère, de mauvaise humeur, etc.

Si tu es dans cette situation, il est très important d’en parler à un·e médiateur·trice de ton école.

En conflit avec un·e prof, que faire ?

  • Prendre rendez-vous avec le·la prof en question: cela ne sert à rien de discuter pendant le cours ou juste après. Il faut que vous ayez du temps et que vous soyez au calme
  • Expliquer clairement ton problème
  • Dire ce que tu ressens: malaise, tristesse ou colère
  • Essayez de trouver ensemble une solution acceptable: quels efforts acceptes-tu de faire et quels efforts ton·ta prof prévoit de son côté? Ecrivez ensuite sur papier les décisions que vous avez prises et signez-le pour honorer votre engagement (un peu à l'image d'un contrat)
  • Respecter tes engagements: si tu ne les respectes pas, alors tu ne seras plus très crédible. C’est pour cela que les points sur lesquels tu t'engages doivent être réalisables.

Si le conflit touche l'ensemble de la classe

  • Désigner un·e élève qui représente la classe: de préférence quelqu'un de «neutre» qui entretient de bons contacts avec le·la prof en question
  • L’élève désigné·e demande ensuite un rendez-vous pour expliquer clairement le problème et dire ce que la classe ressent : malaise, tristesse ou colère, frustrations
  • Chercher une solution acceptable: quels efforts les parties en présence sont prêtes à faire? L'élève écrit sur papier les décisions prises et le fait ensuite signer à tous les élèves de la classe en gage de leur engagement (un peu à l'image d'un contrat). Bien sûr, le·la prof le signe également
  • Respecter les décisions prises: tous·toutes les élèves de la classe doivent tenir leur engagement, sinon vous ne serez plus crédibles aux yeux de votre prof. Vous devez les respecter coûte que coûte, c'est pourquoi les points sur lesquels vous vous engagez doivent être réalisables.

Si aucune solution n’est trouvée avec le·la prof, ou si le conflit ou l'abus paraît trop grave, il est important de prendre contact avec le service de médiation de l’école. C'est son travail de résoudre les conflits entre les profs et les élèves. Ces personnes te conseilleront et t'accompagneront dans ces moments difficiles.

Si tu veux en savoir plus:

  • Violence à l'école

Articles liés

Questions liées