Stress et puberté

Dernière modification: 9 octobre 2018

Les transformations pubertaires peuvent être déroutantes à l'adolescence. Elles sont individuelles, se passent à des périodes différentes et entraînent des différences d’évolution chez les jeunes du même âge. Souvent plus tard pour les garçons que pour les filles pour des raisons biologiques, ces différences peuvent provoquer de l’inquiétude et des sources de stress.

Si le garçon est pubère avant les autres, c’est bien souvent une fierté. En revanche, chez les filles, une puberté avant les autres, peut être source de gêne et de moqueries, de décalage avec les autres de la même classe.

Si les changements physiques se voient, l'adolescence entraine aussi un chambardement psychique qui à son tour amène de nombreuses questions sur la notion d'identité sexuelle, l'imaginaire, les désirs sexuels, les fantasmes etc…

Ces changements du corps et de l’imaginaire amènent la question de l’identité : qui suis-je ? qu’est-ce qu’être un homme, une femme ?

La découverte de la sexualité peut également représenter un stress à l’adolescence. Que ce soit le premier baiser, le premier rendez-vous, un nouveau copain, une nouvelle amie, la première fois...

Tous ces événements sont susceptibles de provoquer de la joie, de l'enthousiasme, de l'excitation, et aussi du stress de ne pas savoir comment faire ou alors agir, sans se laisser déstabiliser. Tu peux en lire plus dans les liens ci-dessous :

  • Stress

Articles liés

Articles intéressants