Quel régime?

Dernière modification: 24 Septembre 2019

Premièrement, pose-toi la question de savoir si tu as réellement de perdre du poids: parfois, c'est une impression de mal être qui fait se focaliser sur le poids, mais si celui-ci est dans la fourchette du poids de santé, il n'y a pas de raison de maigrir.

Si tu veux en savoir plus:

Poids de santé à l'adolescence

Deuxièmement, si tu as des kilos à éliminer, que veux-tu vraiment ? Perdre du poids à toute vitesse, quitte à le reprendre après, ou modifier ton activité physique et tes habitudes alimentaires afin de stabiliser ton poids, voire de perdre tranquillement tes kilos ?

Il existe différents régimes sur le marché : certains sont vendus très cher ; d'autres, très sévères, peuvent provoquer des troubles du comportement alimentaire ou des carences avec une fonte musculaire. Tu n'as donc rien à y gagner.

Certaines démarches alimentaires peuvent être recommandées (méthodes comportementales), mais elles s'adressent souvent à des adultes. Elles proposent une perte de poids progressive, intègrent l'activité physique et offrent un accompagnement individuel ou en groupe.

Chaque année amène son nouveau régime : faire celui de cette année sera sans doute une erreur, vu depuis l'année prochaine.

On peut classer les régimes en différents groupes :

Régimes où l'on jeûne, ou presque

Régime pamplemousse, cure de raisin, cure d'ananas, produits Herbalife, boisson protéique en poudre ou substituts de repas, soupe de légumes, etc. Ces régimes s'appuient sur le principe de la grève de la faim. Généralement, les "grévistes" reprennent très vite tout le poids perdu.

Régimes restrictifs en glucides

Pas de farineux, pas ou peu de fruits, pas de produits sucrés, etc. Les régimes dits : Mayo, Atkins, Low Carb, The Zone, Miami, Ducan, Paléo, ou cétogène, peuvent provoquer à long terme des troubles cardio-vasculaires.

Régimes restrictifs en graisses

Pas de charcuteries, de fritures, de pâtisseries, de fromages, de sauces grasses, etc. Le régime dit Scarsdale, table sur la frustration et l'éviction (=privation totale et forcée) d'aliments appréciés.

Régimes "magiques"

Ils se basent sur la magie de la combinaison ou la dissociation (=séparation) de certains aliments. Ils sont appelés dissocié, Montignac, Hay, ou index glycémique. Ils reposent sur de pseudo-connaissances scientifiques et souvent une personne charismatique (=qui s'impose naturellement).   

Régimes "du bonheur"

Ils promettent de régler tous les problèmes grâce à une pilule magique ou un aliment brûleur de graisse. Hélas, leur principal avantage est de faire maigrir le porte-monnaie. Certaines substances médicamenteuses comme l'ephédrine peuvent même avoir des effets secondaires dangereux (dépendance, troubles psychiatriques, arythmies cardiaques).

Régime de star

Les stars de cinéma ou les people soucieux·euses de leur ligne ont souvent des IMC de moins de 18, soit en-dessous du poids de santé. Les journaux pour adolescent·e·s se moquent des quelques bourrelets des personnalités même lorsque leur IMC est dans la fourchette de poids de santé.

Cela démontre que si les conseils alimentaires donnés dans les rubriques santé-beauté des magazines sont souvent pertinents, les messages passés dans les articles laissent songeur. Ces articles valorisent le contraire de ce qui est dit dans les conseils santé.

La société n'est pas très cohérente : la santé et la beauté ne font pas encore bon ménage.

  • Pourquoi valoriser des femmes si maigres et qui souvent sont malades, anorexiques, voire, pour certaines d'entre elles, dépendantes à l'alcool ou à d'autres drogues ?
  • Quels sont les critères d'une "beauté" qui ne peut être atteinte que par des comportements allant à l'encontre de ce qui est adéquat pour la santé ?
  • De quelle santé parle-t-on vraiment ?
  • Et de quelle beauté ?

Lorsque l'on te donne leurs "trucs de stars" pour la ligne – ne manger que du thon et des légumes vapeur, ou ne s'accorder qu'un biscuit par semaine – pose-toi la question : aurais-tu vraiment envie de vivre leur vie au quotidien ? La mode opposée à la santé, est-ce la bonne équation ?

Sauter un repas, une bonne idée ?

Le fait de sauter un repas, quel qu'il soit dans la journée ne fait absolument pas maigrir. Si tu as quelques kilos de trop par rapport à ta taille et que tu souhaites maigrir, manger régulièrement aux repas, en étant attentif·ive à tes sensations de faim et de satiété et en évitant les grignotages dans la journée, est ce qu'il y a de plus efficace. Varier ton alimentation pour qu'elle reste un plaisir et pratiquer une activité physique régulière avec d'autres sont des moyens qui fonctionnent dans la durée.

De manière générale, il est impossible de déterminer avec précision combien de kilos il est possible de perdre et en combien de temps. C'est variable d'une personne à l'autre. Cela dépend de son poids initial, du nombre de calories du régime entre autres, de l’activité physique pratiquée. Les premiers kilos sont en général vite perdus, puis il est fréquent de constater une perte de poids plus progressive, et enfin une stabilisation.

Inutile de vouloir maigrir trop vite. Les régimes stricts font perdre du poids rapidement, mais à l'arrêt il est fréquent de reprendre les kilos perdus, voire plus. Faire le yoyo avec son poids est dangereux pour la santé. L'important est de maintenir son poids de santé sur le long terme.

Articles liés

Questions liées