Repas sans viande

Dernière modification: 9 Octobre 2018

Les raisons pour lesquelles quelqu’un ·e préfère ne pas manger de viande sont diverses, elles peuvent être fonction des goûts alimentaires, de son amour pour les animaux, de considérations religieuses ou culturelles, voire de choisir une alimentation qui permettrait à tous les habitants de la terre de manger suffisamment.

Néanmoins, la viande, tout comme le poisson, t'apportent des protéines et du fer, nécessaires à ta structure musculaire, au transport de l'oxygène dans ton sang et à la défense immunitaire.

Il est possible d'être en bonne santé en ne mangeant pas de viande, si à chaque repas tu consommes au choix, du poisson, des œufs, du fromage, du tofu, du Quorn (un mélange de protéines, de champignons et d'œuf) ou des légumineuses (lentilles, pois chiches, soja, gros haricots, fèves) associées à des céréales.

La qualité des protéines d'origine végétale (toutes les légumineuses sauf le soja) n'est pas aussi bonne que celles des protéines animales (poisson, œufs, produits laitiers). Aussi, il est important de les compléter par des céréales (riz, maïs, blé, pain, pâtes, couscous, boulghour, farine - seigle, orge, avoine, quinoa, sarrasin, etc.), ou avec des œufs ou des produits laitiers. De nombreuses personnes le font traditionnellement, par exemple en mettant des pois chiches dans un couscous ou en mangeant un curry de lentilles avec du riz.

Sais-tu qu'il existe différents types de végétarisme ?

  • Ovo-lacto-pesco-végétarisme : la personne consomme des œufs, des produits laitiers, du poisson, mais pas de viande.
  • Ovo-lacto-végétarisme : la personne consomme des œufs et des produits laitiers, mais pas de viande, ni de poisson.
  • Végétalisme : aucun produit d'origine animale n'est consommé (viande, poisson, œufs, produits laitiers, mais aussi miel, bouillon de poule ou graisses animales). 
  • Vegan ou végétalisme intégral : tous produits alimentaires issus des animaux sont exclus, ainsi que la soie, le cuir, la fourrure, la cire et les cosmétiques testés sur les animaux.

Plus une personne exclut d'aliments de son alimentation et plus elle risque des carences en protéines, en fer, en calcium et en vitamine B. Le végétalisme permet difficilement de couvrir les besoins de la croissance.

Si tu fais cette démarche alimentaire, pense à en parler avec ton·ta médecin.

Articles liés

Questions liées