Croissance: quelles conséquences?

Dernière modification: 9 Octobre 2018

Le corps change dans son aspect, dans ses dimensions, dans ses reliefs et dans ses frontières.

Souvent on ne reconnaît plus son nouveau corps, qui est également étranger aux autres. Que l'on soit fille ou garçon, on se pose parfois beaucoup de questions : nous sommes fier·ère·s de notre développement, tout en nous demandant si ce nouveau corps est normal. C'est un changement tellement grand que l'on parle de métamorphose (=transformation).

A cette métamorphose physique correspondent de nouvelles sensations qui s'accompagnent d'émotions inconnues jusque-là, de découvertes relationnelles, affectives et sexuelles. Le goût, la perception des odeurs, la sensation au toucher ou la sensibilité aux sons et aux images constituent tout un éventail qui éveille les sens et donne à ressentir et à penser.

La richesse de ces sensations et des perceptions, des sentiments ou des pensées qui les accompagnent ouvre tout un monde. Il peut y avoir une différence entre la réalité anatomique (en rapport avec la structure du corps) et le vécu, entre le corps lui-même et son image. On peut se trouver trop gros·se ou trop maigre et vouloir maigrir ou se muscler. On peut vouloir ressembler à un idéal et avoir du mal à accepter notre corps tel qu'on le perçoit.

Il faut du temps pour apprivoiser son nouveau corps et ses nouvelles sensations, c'est normal.

Pendant cette période, on a de moins bons repères dans l'espace quand on bouge. On est parfois maladroit·e, on est moins habile et plus très à l'aise dans des activités qu'on aimait bien. On a de moins bonnes performances sportives, au basket par exemple, et des accidents peuvent survenir.

  • Alimentation

Articles liés

Questions liées