Croissance et transformations du corps

Dernière modification: 9 Octobre 2018

Entre 5 et 10 ans, les enfants grandissent en moyenne de 5 cm par an. Brusquement, au début de la puberté (en moyenne 11 ans chez les filles et 13 ans chez les garçons), la croissance en taille s'accélère, et cela pendant 2 à 3 ans: c'est ce que l'on appelle le pic de croissance, période durant laquelle la taille peut facilement augmenter de plus de 5 cm par an. Après ce pic de croissance, elle ne se modifie plus beaucoup et la croissance s'arrête entre 2 et 5 ans après les premiers signes pubertaires.

Le pic de croissance a lieu plus tôt chez les filles et est moins important chez elles que chez les garçons.

L'augmentation de taille n'est pas la même pour toutes les parties du corps.

  • La tête, par exemple, ne grandit pas. Les bras et les jambes s'allongent avant le torse.
  • La largeur des épaules et du bassin augmente vite, mais de manière différente chez les filles et les garçons.
  • Les hanches, c'est-à-dire les os du bassin et les muscles qui les entourent, s'élargissent plus chez les filles et les épaules plus chez les garçons.

La croissance en taille se fait en même temps que le développement des organes sexuels et la sexualisation du corps (les poils, les seins chez les filles, la voix chez les garçons).

Cette croissance correspond à une modification des os qui changent aussi de structure et des muscles qui les accompagnent.

C'est une période durant laquelle les os peuvent être plus fragiles, il faut donc faire attention lorsque l'on pratique un sport.

La peau avec la couche graisseuse (on dit aussi adipeuse) qui lui donne sa souplesse enveloppe les parties du corps et suit donc le processus de développement. En même temps, la morphologie corporelle se modifie : on quitte progressivement son "côté enfant" pour prendre sa silhouette et son visage d'adulte. Les traits du visage, par exemple, s'accusent avec le développement du nez.

L'augmentation de la masse musculaire, la répartition de la masse graisseuse et le développement du squelette vont modeler de façon différente la silhouette chez un garçon et chez une fille.

Les muscles se développent surtout chez les garçons et la masse graisseuse augmente de façon à constituer environ 20% du poids chez une fille en fin de puberté, alors qu'elle ne représente qu’approximativement 10% du poids chez un garçon ! Cette différence est tout à fait normale et saine. Pour la jeune femme, cela sera très utile au cours des grossesses : ce sont ces graisses qui constitueront les réserves permettant de nourrir et donc de faire grandir un enfant.

  • Alimentation

Articles liés

Questions liées