Ciao.ch

Orientation sexuelle: c'est quoi?

Dernière modification: 7 avril 2022

L'homosexualité, la bisexualité, la pansexualité, l’asexualité ne sont pas des maladies et ne constituent ni un délit, ni une perversion.

L’orientation sexuelle s'affirme avec la maturité sexuelle, même si le sentiment amoureux (hétéro, bi ou homo) peut se révéler bien avant la maturité sexuelle. En grec "homos" veut dire même et "heteros" autre.

Si une fille éprouve de l’attirance pour une fille, ou un garçon pour un garçon, ces personnes peuvent se désigner ou non comme homosexuel·le, gay ou lesbienne. Une fille qui éprouve de l’attirance pour les filles et les garçons, ou un garçon qui est attiré par les filles et les garçons peuvent se désigner ou non comme bisexuel·le·s.

Une personne pansexuelle se définit comme attirée sexuellement et/ou sentimentalement par un individu indépendamment de son sexe ou genre.

Une personne asexuelle se définit comme quelqu’un qui ne ressent d’attirance sexuelle pour personne.

L'homosexualité, la bisexualité et l’asexualité existent depuis toujours, tout comme l'hétérosexualité. Et les humains n'ont rien inventé, ces orientations existent aussi chez les animaux.

Nous sommes toutes et tous différent·e·s. Cette grande diversité se retrouve aussi dans l'amour et la sexualité. Mais les différences entre les gens peuvent faire peur. La peur paralyse ou parfois rend violent. La peur et le rejet de l'homosexualité s'appellent l'homophobie. Ce même phénomène existe aussi à l’encontre des personnes bisexuelles et se nomme biphobie.

Ni le look, ni le choix d'un métier ne peuvent être un indice d'homosexualité. Non, tous les gays ne sont pas efféminés et toutes les lesbiennes ne sont pas masculines.

Il est impossible de deviner l’orientation sexuelle (hétéro, homo, bi, asexuel etc.) de quelqu’un en le·la croisant dans la rue par exemple.

L’orientation sexuelle n’a rien à voir avec la valeur d’une personne.

Si tu veux en savoir plus :
Hey You - Une brochure d’éducation sexuelle sur l’amour, la sexualité, la contraception et plus encore

L'orientation sexuelle est-elle définie à la naissance ?

Pour le moment, on ne connaît pas l’origine des orientations sexuelles. Une seule chose est sûre : L'homosexualité n'est pas un choix, la bisexualité ou l’asexualité non plus.

On ne peut pas décider de son orientation sexuelle, on peut seulement l'accepter ou non, la vivre, en constatant qu'il est bien plus facile d'assumer une orientation hétéro (parce qu'elle est majoritaire) qu'une orientation homo ou bi (parce qu'elle est minoritaire).

Chez la majorité des personnes homosexuelles ou bisexuelles, l'orientation sexuelle est quelque chose qu'elles devinent ou découvrent en elles, soit depuis leur plus jeune âge, soit plus tard dans le courant de leur vie.

Les individus homosexuels ou bisexuels ne sont pas plus responsables de leur orientation sexuelle que les hétéros ne le sont de leur hétérosexualité.

Dans certains pays, l'homosexualité est interdite et sévèrement punie (prison, voire peine de mort).

L'homosexualité, la bisexualité et l’asexualité ont toujours existé. Elles existent dans toutes les sociétés et le pourcentage en est stable.

Parler de diversité sexuelle ne va pas augmenter le nombre de gays, lesbiennes ou bi.

Vidéo de Teenspirit "LGBT":

  • Orientation sexuelle et identité de genre

Questions & Réponses

Anonyme et gratuit : tu peux poser tes questions et un·e spécialiste y répondra dans les 2 jours ouvrables. Tu peux aussi découvrir celles posées par d’autres jeunes.

Forum

Tu as envie de parler de tout et de rien, d’échanger sur des événements de ton quotidien, de pousser un coup de gueule sur un sujet qui te touche et avoir l’avis d’autres personnes, c’est ici.

Articles liés

Actualités

Faut-il se raser les parties intimes ?

La pilosité est avant tout une affaire de goût personnel, comme tout ce qui a à voir avec le domaine de l'intimité. Une spécialiste en santé sexuelle aborde le sujet de l'épilation.

Comprendre la guerre en Ukraine