Hindouisme

Dernière modification: 11 octobre 2018

Fondateur et origine

L'hindouisme n'a pas de fondateur; son origine remonte aux sages inspirés de tribus indo-aryennes installées dans le nord de l'Inde il y a plus de 3000 ans.

Le nom "hindou" apparaît, au contact des musulman·e·s, au 8e siècle de l'ère chrétienne. Dès le 12e siècle, on parle de Hindou Dharma, mais le terme classique est Sanâtana Dharma, l'ordre éternel des choses.

Textes de référence

Les Écritures hindoues sont aussi vastes que variées: en premier lieu, il y a les quatre Veda (le savoir) qui s'achèvent avec les Upanishad d'inspiration plus philosophique; viennent ensuite les épopées du Mahâbhârata, avec la Bhagavad Gîtâ (le Chant du Bienheureux Seigneur), et du Râmayana ; les Brahma-Sûtra (la philosophie védantique) et les Yoga-Sûtra (la philosophie et la discipline yogique [relative au yoga]); récemment, les Pûrâna (anciens récits) et les Dharma-Shâstra (recueils de lois).

Branches et courants

Ensemble d'expressions religieuses sans doctrine ni pratique unifiées, l'hindouisme se ramifie (se partage, se divise) dans trois principales formes de culte adressé aux grandes divinités:

  • Vishnou, protecteur du monde et gardien du Dharma, qui se manifeste sous la forme de Krishna et de Rama;
  • Shiva, destructeur et Seigneur des yogi;
  • Shakti, épouse de Shiva, Déesse Mère Seigneur du tantrisme.

Pour leurs adeptes, chacune de ces divinités représente la totalité du divin; pour les hindouistes, hors de ces formes de culte, chacune de ces divinités représente un aspect de Dieu.

Convictions

Les différentes écoles s'accordent sur un fond commun: le respect des Veda, la pluralité (multiplicité) des approches du divin, le cycle de création, préservation et dissolution (éclatement, séparation) de l'univers, la succession des réincarnations (Samsara) provoquée par le fruit des actions (Karma) et l'organisation de la société en castes. Les hindous modernes rejettent la hiérarchie de privilège basée sur la caste.

La délivrance (Moksha) peut être recherchée par différentes voies: les actions désintéressées, le contrôle psychique, la sagesse des systèmes philosophiques et la dévotion (Bhakti) au gourou ou à la divinité préférée (Ishta Devatâ).

Fêtes

  • Makara Sankrânti, solstice d'hiver, fête des récoltes et du renouveau du soleil;
  • Mahashivaratri, Grande Nuit de Shiva lors de la nouvelle lune après l'hiver;
  • Holi, festival de printemps;
  • Rama Navami, naissance de Rama, héros de l'épopée du Râmâyana;
  • Janmashtami, naissance de Krishna, inspirateur de la Bhagavad-Gîtâ;
  • Ganesha-Chaturthi, fête, au Sud de l'Inde, de Ganesha, divinité des commencements et du commerce;
  • Navaratri/Duga Puja/Dassera, rappel du conflit de Rama avec le roi des Démons et de la victoire de la déesse Durga;
  • Divâli, fête des lumières en automne, souvent associée à la prospérité (développement heureux et comblé).

Statistiques

Monde

À l'échelle mondiale, on compte approximativement 812 millions d'hindouistes réparti·e·s, selon World Christian Encyclopedia (2ème édition, 2001), de la manière suivante:

  • vishnouites 549 millions
  • shivaïtes 216 millions
  • adeptes de Shakti 25 millions
  • néo-hindous 22 millions

La très grande majorité vit en Inde où elle représente près de 80% de la population du pays.

Plus de 50 millions d'hindous vivent en dehors de l'Inde. On les trouve:

  • A proximité de l'Inde: Népal, Bangladesh, Pakistan, Sri Lanka
  • Ailleurs en Asie: Indonésie et Malaisie principalement
  • En Afrique: Afrique du Sud et île Maurice
  • Dans les Amériques: États-Unis, Guyana, Surinam et île de Trinité et Tobago.

En Europe, les hindouistes approchent le million dont plus de la moitié vivent en Grande-Bretagne.

Suisse

En Suisse, les hindouistes sont environ 28'000, dont les deux tiers sont des réfugié·e·s tamouls d'origine sri-lankaise. Relativement récente, l'implantation s'est faite au travers de nouveaux mouvements tels que Ramakrishna Mission, Divine Life Society, Méditation Transcendantale ou Association Internationale pour la Conscience de Krishna.

À la différence de l'hindouisme traditionnel, ces organisations, souvent fixées dans la région zurichoise, ont une orientation missionnaire et comptent un certain nombre de converti·e·s (les hindouistes généralement ne font pas des prosélytes; cependant, il y a des occidentaux·ales qui embrassent, à titre individuel, les coutumes et les philosophies hindoues).

Liens et adresses

Genève

Swami Amarananda, Centre védantique
Av. d'Aire 63, 1203 Genève
Tél. 022 340 78 07 - Fax 022 340 78 39

Centre Sivananda de Yoga Vedanta
Rue des Minoteries 1, 1205 Genève
Tél. et Fax 022 328 03 28

Vaud

Temple hindou
Av de la Rochelle 12, 1008 Prilly
Tél. 021 646 97 29

Ashram de la Forêt, Ecole de yoga-vedanta
Av. du Moulin 5, 1110 Morges
Tél. 021 803 66 85
asforet@bluewin.ch

  • Religions et croyances

Articles liés

Articles intéressants