Violence au travail

Dernière modification: 3 Mai 2019

Du mobbing au harcèlement sexuel

Le monde du travail est très différent du monde de l'école et le saut est parfois difficile. Tu passes d'un·e prof à un·e patron·ne, de camarades de classe à des collègues de boulot, du pique-nique improvisé au dîner à la cafétéria de l'entreprise. Bref, la transition est parfois brutale et un temps d'adaptation est nécessaire. Tu découvriras de nouvelles règles de vie, mais également de nouveaux types de conflits et malheureusement de nouvelles formes de violences comme le mobbing ou le harcèlement sexuel.

Si tu veux en savoir plus:

Des exemples en BD

Comment éviter le conflit au travail?

Tu passes une bonne partie de ton temps sur ton lieu de travail, il est donc important que l'ambiance y soit agréable. Comme à l'école, tu rencontres des individus aux horizons fort différents et peut-être beaucoup plus âgé·e·s que toi.

Il est alors nécessaire de faire preuve d'une bonne capacité d'adaptation et d’ouverture même si ce n'est pas toujours facile : tu devras faire des concessions en renonçant à certaines de tes idées même si tu les trouves bonnes.

Tu auras à collaborer parfois avec des collègues que tu n'apprécies pas plus que ça et accepter des règles que tu trouves contraignantes : temps de travail, flexibilité, heures supplémentaires, etc.

Ton·ta patron·ne est sans aucun doute plus sévère que tes enseignant·e·s, le travail plus pénible et la fatigue importante.

Afin de pouvoir t'épanouir dans ton travail et éviter des conflits avec collègues et supérieur·e·s, tu trouveras ici une série de conseils qui te permettront d'affronter sereinement cette nouvelle vie.

  • Accepter la différence: tout le monde n'est pas comme toi
  • Ne pas juger pas les idées de tes collègues: tout le monde ne pense pas comme toi
  • Écouter tes collègues sans les interrompre
  • Faire attention à ton vocabulaire, à ta manière de parler
  • Respecter tes collègues: leurs jugements, leurs idées, leurs valeurs, leur culture
  • Parler sans attendre de tes difficultés: surcharge ou manque de travail, tâches trop difficile ou trop faciles par exemple
  • Ne pas attendre passivement que le travail arrive : prends des initiatives et parles-en à tes collègues et tes supérieur·e·s
  • En cas de tension ou de conflits avec des collègues, prends le temps d'en discuter calmement avec la·les personne·s concernée·s
  • Si la situation est trop conflictuelle, avec un·e supérieur·e hiérarchique par exemple, prends contact avec ton·ta maître·sse d'apprentissage, avec la direction ou le bureau du personnel, avec un syndicat ou un service de conseil pour les jeunes;
  • Quand ça va mal au travail
  • Violence au travail

Articles liés

Questions liées