Ciao.ch

Je suis au fond du gouffre et je pense au suicide

21 janvier 2023

Question (Fille / 2007)

Bonsoir,

J'en peu plus j'ai besoin d'aide sinon je vais me suicider je n'arrive plus à manger et je ne peux pas parler de lui a mes amies elles n'arretent pas de me dire oublié le mais c'est si difficile je reste la a regarder ses stories et tout lui il vit bien mais moi je suis au fond du gouffre tout ça à cause de ma bipolarité il est parti mais il m'aimait toujours jusqu'à ce que l'une des mes amies m'a demandé si je l'aimais en retour et sous le fait de la colère j'ai dit non et elle est partit lui dire et il s'est barré pour de bon

je pleure chaque soir j'écoute de la musique triste et je ne peux pas parler pourtant avant j'étais zéro social avec des gens mais quand il est venu dans ma vie il m'a changé et j'ai Changé aussi maintenant qu'il est parti ça me fait vraiment mal premier fois de ma vie j'essaye chaque jour de me dire t'es une Bad meuf tu as le cœur noir et ne pense pas à lui mais j'y arrive pas il m'a vraiment changé et m'a fait aimer les gens mais maintenant c'est bon j'ai compris la leçon plus jamais quelqu'un rentre dans ma vie pour me blesser plus jamais
Ceci n'était pas une question mais quelque chose que je voulais en parler ça me pesait trop.

  • Amitié, Amour, Famille
Réponse

Bonjour,

Nous avons lu ton message avec attention. Tu nous dis être « au fond du gouffre » et penser au suicide, ce qui nous inquiète beaucoup pour toi. D’après ce que tu nous écris, nous comprenons que tu as récemment vécu une déception amoureuse, et que cela provoque en toi une grande souffrance.

Nous savons que les chagrins d’amour peuvent être très douloureux, soulever beaucoup de questions et d’émotions difficiles. Tu demandes de l’aide, et tu as raison, car il est important que tu ne restes pas seule avec ta détresse.

Tu nous mentionnes ta « bipolarité » : s’agit-il de quelque chose dont tu aurais déjà parlé avec un.e psychologue ou médecin ? Que cela soit le cas ou non, nous t’encourageons à te tourner rapidement vers un.e professionnel.le de la santé afin de partager ton mal-être et tes idées suicidaires. Il peut s’agir de ton médecin traitant, de l’infirmier.ère ou du.de la psychologue de ton école.

Tu nous précises que tu « ne peux pas parler » et nous entendons que cela peut être difficile pour toi. Aussi, n’hésites pas à imprimer cet échange et à le montrer pour t’aider à verbaliser ce que tu ressens.

Dans les moments où tu te sens mal, tu peux appeler à tout moment le 147, une ligne faite spécialement pour les jeunes qui peut te répondre 24h/24 et 7j/7.
Par ailleurs, si tes idées suicidaires deviennent trop importantes, il faut te rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche afin que tu y sois mise à l’abri.

L’équipe Ciao te soutient dans tes démarches et reste à ta disposition.

l'équipe ciao.

Dernière modification: 23 janvier 2023

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème