Ciao.ch

Est-ce une agression ?

22 septembre 2022

Question (Fille / 2003)

Bonjour,
Il y a quelques années un garçon de majeur (j'étais mineure) a eu des gestes "déplacés" avec moi. Mais je ne sais pas si on peut appeler ça attouchements... Mais par exemple il me faisait des bisous dans le cou et sur le visage, il était couché collé à moi en "cuillère", il a levé mon pull pour me caresser le dos enfin ce genre de trucs... et j'étais forcément pas consentante, j'avais bu et j'étais en crise d'angoisse. Enfin voilà je voulais savoir si c'était considéré comme agression sexuelle ou pas

Merci d'avance pour votre réponse et merci pour tout ce que vous faites :)

Belle après-midi

  • Violences
Réponse

Bonjour

Bravo pour ton courage d'écrire ce qui t'est arrivé, ce n'est pas toujours facile de le faire.

Il n'est pas simple de répondre à ta question. Effectivement, l'âge que vous aviez au moment des agissements peut influencer la réponse. La loi dit qu'il ne faut pas plus que 3 ans d'écart entre les participant.e.s, si l'un des deux (ou les deux) avait moins de 16 ans au moment des faits. Mais ce qui est interdit si l'on a plus de trois ans d'écart, c'est de toucher les parties intimes (poitrine, fesse/sexe). Dans ce que tu décris, cela ne semble pas avoir été le cas.

Ensuite, tu dis qu'il a commis ces attouchements alors que tu n'étais pas "forcément" consentante. Ici la loi est claire, un non est un non, et si quelqu'un va au-delà, alors il dépasse la loi. Mais à nouveau, nous ne savons pas si tu lui as clairement dit que tu ne le souhaitais pas. Et, il ne semble pas que les actes étaient sur les parties intimes, ce qui changerait au niveau légal.

Enfin, tu dis que tu avais bu, mais tu n'explicites pas ton état. Car si tu n'étais plus en état de consentir, alors l'autre n'a pas le droit de faire quoi que ce soit. 

Ainsi, nous ne pouvons pas te dire si ce qui t'est arrivé pourrait être considéré comme une agression sexuelle au sens de la loi. En revanche, de ce que nous comprenons de ce que tu écris, tu n'étais pas forcément consentante avec ces actes. 

Pour savoir si les actes étaient pénaux, tu pourrais prendre contact avec la LAVI, c'est un Service pour l’aide aux victimes d’infractions (nous te joignons l’adresse), que tu peux contacter pour recevoir de l’aide : c’est gratuit et confidentiel, et tu peux aussi t’y rendre avec une personne de confiance si tu le souhaites. Ils pourront t’écouter, t’aider à clarifier cette situation, t’informer sur tes droits et t’orienter, si tu en ressens le besoin, vers un.e psychologue. 

Une autre possibilité pour toi, serait de te rendre dans un planning familial et conseil en sexualité, pour que l'intervenant.e puisse t'aider à y voir plus clair et pouvoir discuter avec toi de ce qui s'est passé.

Quoi que tu choisisses, il est important que tu ne restes pas seule avec cela et que tu puisses continuer d'avancer.

Nous restons à ton écoute au besoin, n'hésite pas.

l'équipe ciao.


Centre LAVI - CIAO
PROFA Consultation de santé sexuelle-planning familial - CIAO

Dernière modification: 23 septembre 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème