Ciao.ch

Comment garder des preuves d'un viol?

5 juillet 2022

Question (Fille / 2004)

Est-il possible d'obtenir un kit de viol en Suisse ??

Je ne sais pas comment expliquer mais Est-il possible de faire quelque chose après avoir été violée. pour obtenir des preuves . A faire par les médecins. S'il y en a, tu dois payer ? Combien et où l'obtenez-vous ?

  • Violences
Réponse

Bonjour,

Bonjour,

Oui, il est tout à fait possible, et même recommandé, de garder des preuves après un viol.
Il s’agit :
- de garder (sans les laver) d’éventuels objets (draps, vêtements) qui pourraient porter des preuves de l’agression (salive, sperme, cheveux, sang, etc.)
- de faire établir au plus vite un constat médical
- de prendre des photos (datées si possible) en cas de blessures visibles

Pour le constat médical, il est recommandé de s’adresser au plus vite à son gynécologue privé, un autre gynécologue, un médecin ou aux urgences de l’hôpital. Il convient de demander au médecin un constat détaillé sur l’état physique et psychique de la personne victime.
Ce document, rédigé par un.e professionnel.le, pourra être une preuve importante en cas de procédure pénale (mais le fait de le demander n’oblige pas à aller plus loin : la victime majeure peut aussi décider de ne pas porter plainte).
Le constat est généralement payant, mais pris en charge par la caisse maladie ou par d’autres services (le Service LAVI pour l’aide aux victimes d’infractions peut le prendre en charge en tant qu’ « aide urgente »).

Si cette situation vous concerne directement, nous vous conseillons de vous adresser à un Service LAVI de votre choix (nous vous joignons les coordonnées de celui de Neuchâtel), qui vous accueillera gratuitement et en toute confidentialité, vous informera sur vos droits et sur les aides (financières, psychologiques, juridiques) possibles.

Si c’est le cas, ne restez pas seule avec cette situation : un viol est un épisode qui peut créer un traumatisme et avoir des séquelles à court, moyen et long terme. Nous vous encourageons à en parler à une personne de confiance, qui pourra vous soutenir, et/ou à un.e professionnel.le de la santé (intervenant.e LAVI, psychologue, etc.).

En vous encourageant à poursuivre vos démarches, nous restons à votre écoute.

l'équipe ciao.


SAVI, service d'aide aux victimes - CIAO

Dernière modification: 11 juillet 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème