Ciao.ch

J'ai commencé à m'automutiler

7 mai 2022

Question (Fille / 2004)

encore une question désolé...

C'est à voir avec l'automutilation et pensées noires .
J'ai commencé à m'automutiler il y a peu de temps. Et puis arrêté. Récemment j'ai recommencé.
Plusieurs choses se sont produites pour que je me blesse. Mais cela ressemble aussi à une douleur. Comme quand tu as des démangeaisons et que tu dois te gratter. J'ai l'impression que j'ai dû me faire du mal .Chaque fois que j'essaie de ne pas le faire, je ressens le besoin de sentir la douleur sur mon bras...

Je sais que cela semble étrange et fou ...mais je ne sais pas quoi faire...
J'ai récemment vu des vidéos, des photos d'automutilation (c'était un accident ) Et maintenant j'ai cette pensée dee faire vraiment mal.

Je ne sais pas si j'ai des pensées noires ou pas mais.
Je pense beaucoup à ma mort. Que se passerait-il si je disparaissais, qui s'en soucierait. Qui remarquerait. Souvent, quand je pense à ma mort, je pense au suicide. Je pense à ce que j'écrirais dans une lettre, comment je le ferais. Je pense à ce qu'ils diraient à ma famille mes professeurs, mes amis...
Je pense à me couper vraiment profound ou quand je vois quelque chose de haut, je pense "ça marcherait" Et puis j'ai peur
Je ne pense pas que je me tuerais réellement. Mais c'est dans ma tête tout le temps et je ne peux pas le sortir.

je ne sais pas vraiment quoi faire

Je sais que cela semble absolument fou et je me sens horrible. Les gens sont dans des situations pires que moi et là je me plains de ces choses aha

Merci pour la lecture
Je suis désolé d'avoir posé toutes ces questions tout de suite

  • Violences
Réponse

Bonjour,

Tu as bien fait de nous écrire et de ne pas rester seule avec toutes ces pensées. Sache que tu peux nous écrire autant de question à la suite que tu le souhaites.

Tu nous expliques t’être automutilée suite à « plusieurs choses » qui se sont produites et que tu ressens parfois « le besoin de sentir la douleur sur ton bras ». Tu nous dis aussi avoir des pensées suicidaires, qui sont « dans ta tête tout le temps » et cela nous inquiète pour toi. Les automutilations sont le signe d’un mal-être. Toutes les situations méritent d’être entendues, y compris la tienne !

Il est important que tu ne restes pas seule et que tu puisses demander de l’aide auprès d’un·e professionnel·le de la santé. Il ou elle pourra accueillir ce que tu vis de manière bienveillante et parler de ce tu ressens est une manière d’exprimer ce qui te pèse autrement qu’en te faisant du mal.

À Neuchâtel, tu as la possibilité de contacter le Centre Neuchâtelois de de Psychiatrie au 032.889.69.65 pour leur expliquer ta situation et y demander un suivi. Tu peux aussi faire appel au 147 dans les moments où tu ne te sens pas bien : c’est une ligne d’écoute pour les jeunes qui fonctionne 24h/24 7j/7 de manière gratuite et confidentielle.

Si tes idées suicidaires deviennent trop envahissantes, il faut te rendre aux urgences de l’hôpital le plus proche, afin t’y mettre à l’abri.

Ciao reste à ton écoute.

l'équipe ciao.

Dernière modification: 9 mai 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème