Ciao.ch

Je ne sais plus pourquoi j'existe

28 avril 2022

Question (Fille / 2004)

je suis perdue et confuse
j'ai pas de problème en particullié et pourtant
je fais une dépression et cela fait une semaine et demi que je prend des anti dépresseure mais j'ai l'impression que je vais jamais réussir a m'en sortir
parfois je me mutile soit en me mordant soit en me griffant ou alors je me pince la peau ou me tire les cheveux
des fois je vois une voiture et j'imagine comme il serait facile de juste s'arrêter devant et d'attendre pour que tout s'arrête
je suis triste et vide et en colère et tout en même temps

je supporte plus le vacarme dans ma tête j'arrive plus a me supporter moi même et je me déteste chaque jour un peu plus je ne sais pas si ca vaud encore la peine de se battre et de souffrir pour une vie qui n'as pas l'air de vouloir de moi

je sais plus pourquoi avant j'aimais la vie
je sais plus pourquoi j'existe
je crois que j'ai jamais su
je crois que une partie de moi a toujours été triste
je crois que cette partie est en train de me bouffer

  • Estime de soi
Réponse

Bonjour,

Ton message nous touche et nous sommes sensibles à la souffrance que tu exprimes. Tu dis que « tu n’arrives plus à te supporter», qu’il t’arrive de te faire du mal et que « tu ne sais plus pourquoi tu existes » ; cela nous préoccupe pour toi.

L’entrée dans le jeune âge adulte est un moment sensible qui peut provoquer beaucoup de questionnements. Les relations qu’on a avec soi-même et avec ses proches évoluent, on se demande de quoi sera fait l’avenir. Cela peut faire vivre un mélange d’émotions compliquées, donner le sentiment d’être confus et se questionner sur notre place dans le monde. Nous tenons à te rappeler que le suicide est irréversible et ne te permettrait pas de voir que les choses peuvent s’améliorer pour toi.

Tu nous dis que « tu prends des antidépresseurs » depuis une semaine et demi. Cela nous fait supposer que tu as rencontré un professionnel de la santé, médecin traitant ou psychiatre : c’est quelque chose de positif et courageux de ta part. As-tu pu partager avec cette personne ton sentiment « d’être perdue » et tes mutilations ? Il-elle est là pour t’aider à parler de ton mal-être et l’apaiser, sans te mettre en danger. Tu pourras découvrir qu’une relation de confiance peut te permettre de te sentir mieux petit à petit. N’hésite pas à aussi faire appel au 147 dans les moments où tu ne te sens pas bien : c’est une ligne d’écoute pour les jeunes qui fonctionne 24h/24 7j/7 de manière gratuite et confidentielle.

Ciao te soutient dans ces démarches et reste à ton écoute.

l'équipe ciao.

Dernière modification: 29 avril 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème