Ciao.ch

Je souffre, mais voir un psy me fait peur

21 octobre 2021

Question (Fille / 2006 / Suisse, Vaud)

Bonjour ;
Je me sens pas très bien...
Ça fait quelque temps,a peu près 3, que je vis avec un « mal être » . Il y a presque 3 ans, j’ai eu 2 grosse opération et depuis j’ai l’impression que je n’ai pas réussi à « remonter la pente. (Je n’arrive pas tellement à me rappeler dans quand j’ai commencé à aller mal car j’ai très peu de souvenirs de mon enfance, je ne sais pas pourquoi. ) disons qu’après l’opposition je crois que j’étais un peu dans le déni( il y a eu bcp de décès dans ma famille et d’événement bouleversant , mais j’ai l’impression que mon cerveau n’a pas du tout assimilé toutes les infos et mtn quand j’y repense j’ai souvent les larmes aux yeux et une boulé dans l’estomac).
Il y a deux ans j’ai passer une très mauvaise année mais je ne le montrerai à personne , j’avais des relations plutôt toxiques avec mes « ami/es » . Je me rappelle avoir souffert mais pendant cette année mais je n’ai aucune sensation quand j’y pense contrairement à d’autres événements de ma vie( par exemple:
je sais que j’ai fait des marques sur mes bras et j’ai l’impression que j’ai juste inventé ça ,comme un rêve , mais il me reste des cicatrices sur les bras).

Mais l’année d’après,donc l’année passée, même si ce n’était pas la grande joie ,j’ai l’impression que j’allais vers un mieux , de commencer à « remonté la pente » .
Mais je vais pas mentir le début de cette année(scolaire) a été affreuse . Je fais des crises d’angoisse car je déteste être en groupe , je fais aussi des crises de colère ( je les ai faite que quand j’étais seule pour l’instant) mais je suis vrm incontrôlable, je casse, balance tout les objets qu’il y a autour de moi , je pleur,... bref une horreur.
Le seul moyens que j’ai trouvé était de me refaire des « marque » ,mais grâce à mes 2 meilleurs amis qui m’ont vraiment aidé (oui au moins quelque chose de bien cette année je me suis bcp rapprocher des mes amis ) et ça fait presque 2 mois que je ne l’ai pas fait alors qu’avant ça je le faisais au moins 1 fois par jour. Mais des fois j’ai vrm du mal , sans raison je pleure , je dis pas quoi faire, j’ai l’impression que rien ne pourra aller mieux , juste que je suis au fond d’un gouffre et j’ai peur de retomber dans une boucle, comme il y a deux ans, retombée dans ce mal-être constant.

Je suis allé voir une psy mais ça c’est mal passé... et j’ai pas mal d’amis qui on eu de mauvais expérience avec des psy, donc voilà je vais pas mentir, ça me fait PEUR.
Mais je suis quand même entrain de chercher avec ma maman .

Mon meilleur ami m’a dit qu’il pouvait m’aider sur le moment ou j’allais mal et pour m’accompagner mais qu’il pourrait pas m’aider comme un psy pourrait le faire et il a totalement raison .

Un autre chose qu’y m’énerve c’est les profs qu’y nous on dit ( a moi et mes 2 meilleur amis ) que je leur mettais tous le poids de mes problème sur leurs épaules, alors qu’on fait tout pour ne pas tombé la dedans. En plus mes amis on aussi beaucoup de problème et ils m’en parle c’est juste que ça sort pas de cette manière et donc ce n’ai pas visible au yeux de tous . C’est eux qui on m’ont conseillé d’aller voir un psy et qui permettent de sourire au moins un peu .

Bref , je sais pas quoi faire avec ça et aller mieux.Merci beaucoup de m’avoir lu , je pense que je vais encore écrire dès question parce que j’ai encore plein de choses sur quoi parler mais ça ferait vrm un message immense donc voilà un condensé de quelque problème.

Merci

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

Lorsque quelqu'un a vécu des expériences qui ont été très chargées émotionnellement, il arrive que le cerveau décide de voiler certains souvenirs à la personne dans le but de la protéger. Pour autant ces souvenirs et les émotions qui leur sont liées restent présents quelque part dans la mémoire, et comme il n'est pas possible d'y accéder directement, ces émotions "débordent" parfois et commencent à émerger dans d'autres situations, a priori " banales ". Cela peut être perturbant car il est difficile de comprendre pourquoi ces émotions arrivent dans des moments aussi anodins.

Le mal-être que tu décris pourrait donc venir des événements bouleversants que tu décris dans ta question. Un-e psychologue pourra t'aider à trouver des manières d'assimilier les expériences que tu as vécues pour ne plus qu'elles t'affectent encore aujourd'hui, alors que tu vis une situation complètement différente. Tu as donc bien fait d'aller rencontrer une psychologue, et nous sommes désolés d'apprendre que les séances avec elle se sont mal passées. Nous te félicitons cependant d'avoir pris les choses en main comme tu l'as fait, et cette mauvaise expérience ne doit cependant pas t'empêcher de continuer à chercher du soutien des professionel-les. Trouver la bonne personne pour te soutenir peut prendre du temps, et il ne faut pas hésiter à continuer à chercher jusqu'à avoir trouvé quelqu'un avec qui tu se sens à l'aise et à qui tu fais confiance pour pouvoir t'exprimer en toute liberté. Nous te joignons quelques articles qui peuvent t'aider dans ta recherche.

Si tes parents et tes amis te soutiennent dans cette recherche, tu as toutes les cartes en main pour qu'elle se passe bien. Tu sembles avoir un entourage sur qui tu peux compter et qui peux compter sur toi. Cela est très précieux ! Alors si tu as l'impression que tes profs te parlent à toi et à tes amies de manière inadéquate, nous t'encourageons à impliquer là aussi tes parents pour pouvoir discuter de ce problème avec l'école.

Nous restons à ton écoute, tu peux revenir quand tu veux.

l'équipe ciao.


Consultation psychologique
Le·la psy, c'est qui?

Dernière modification: 21 octobre 2021

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème