Ciao.ch

Quand je vois une bouteille d'alcool, je fais tout pour boire

16 juillet 2021

Question (Non binaire / 2007 / Suisse, Fribourg)

bonsoir,

je pense clairement être alcoolique.... a chaque fois que je vois une bouteille d'alcool je fais tout pour boire au moins une goute si c'est pas la bouteille entière...
je sais que c'est pas génial d'etre bourré mais pour moi ça m'aide beaucoup je me sens heureux pendant quelques heures...

jaimerai sortir de la tout en continuant de pouvoir être heureux de cette façon je sais que comme ça on dirai que je vais rien faire, je vais juste agraver mon cas...

merci beaucoup bonne soir

  • Boire, fumer, se droguer
Réponse

Bonjour,

Ce que tu nous expliques nous inquiète. Et nous te félicitons d’en parler à Ciao. Tu fais un pas important, bravo. Et non, tu ne vas pas aggraver ton cas !

L’alcool te rend heureux, te permet d’oublier pendant quelques heures. Tu le dis toi-même, c’est pas génial d’être bourré·e et ça n’est pas une solution. Des fois ce que l’on vit est difficile. On a de la peine à supporter. Et des fois on utilise des « béquilles » pour résister, pour oublier. Mais il existe d’autres solutions qui permettent de réfléchir à ce qui ne va pas, à partager les difficultés, les sentiments négatifs. Et ainsi on apprend à être heureux·euse !

Tu devrais parler avec un·e adulte de confiance. Tu as un·e médecin, ou tu pourrais parler à un parent ? A Fribourg, pour les jeunes, il y a la Permanence éducative d’accueil : Ma, me, je: de 16h00 à 20h30 Tél. 026 309 21 76 ou par mail accueil@reper-fr.ch . Le lien : https://www.reper-fr.ch/fr/rue-realisations . N’hésite pas à les contacter.

Et pour revenir sur « chaque fois que je vois une bouteille, je fais tout pour en boire… ». Là derrière il y a une histoire d’apprentissage, presque de réflexe. Ton cerveau a peut-être appris que alcool = état « positif ». Quand tu vois une bouteille, ou quelque chose associé à de l’alcool, le cerveau se rappelle le lien alcool=état positif, et une envie très forte surgit. Pour sortir de là, comme tu dis, tu peux réapprendre (à ton cerveau) qu’il y a plein d’autres manières d’éprouver des petits bonheurs et d’être heureux·euse.

Nous t’encourageons vivement à en parler avec un adulte de confiance. Et si tu as d’autres questions ou des soucis, n’hésite pas à revenir sur Ciao !

Bien à toi,

l'équipe ciao.

Dernière modification: 20 juillet 2021

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème