Je n'ose pas montrer ma vulnérabilité et être moi-même

8 Janvier 2021

Question (Fille / 2004 / Suisse, Jura)

Bonjour,

Je vous écris car j'ai pour l'instant trop peur de me confier pleinement à une vraie personne ; je préfère commencer par le faire anonymement.
Je suis bloquée. Je n'arrive plus à être pleinement moi-même avec n'importe qui, même avec mon psychologue, même avec mes parents. J'ai peur d'être vulnérable avec eux. J'ai peur de me faire juger. J'ai peur qu'on me prenne pour une folle. Je n'ai plus confiance en personne...
Et ça me paralyse, car j'ai besoin d'aide, mais je n'ai pas le courage d'en demander, même à mon psy.
Je ne sais plus que faire. Je sais que je ne peux pas trouver la solution toute seule. Je suis bloquée.

Qu'est-ce que je dois faire?

Merci d'avance pour votre réponse.

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

D'après ce que tu nous écris, tu sembles dans un tel état de détresse que tu ne sais plus vraiment comment en parler à ton entourage ou à ton psy. Tu as bien fait de nous écrire pour chercher du soutien.

Peut-être que tu pourrais commencer par te demander ce qui te fait peur dans l'idée de leur parler de ce qui ne va pas pour toi ?

Tu dis par exemple que tu t'inquiètes qu'ils te prennent pour une folle ou qu'ils te jugent. La plupart du temps, nous nous jugeons nous-mêmes bien plus sévèrement que ce que le font les autres. Cela signifie que probablement, ton psy ou tes parents ne te jugeraient pas aussi durement que ce que tu imagines et ils auraient plutôt envie de t'aider.

Parfois, pour s'ouvrir, cela aide de commencer par parler de pourquoi on a peur de s'ouvrir. Cela permet de rester authentique avec toi-même sans pour autant te dévoiler directement. Est-ce que tu as déjà pensé à dire à ton psy ou a tes parents que tu avais peur qu'ils te jugent/te prennent pour une folle ? Ils pourraient alors peut-être te rassurer sur ce sujet et ce serait plus facile pour toi de te confier à eux.

Si c'est trop difficile de leur parler, tu pourrais aussi leur écrire une lettre, par exemple. Mettre ses pensées par écrit aide parfois à avoir un peu de recul sur elles, voire à trouver des solutions. Passer par le biais de la lettre peut aussi être plus simple pour parler de tes sentiments.

Si c'est trop difficile de demander de l'aide à ton psy ou à tes parents, est-ce qu'il y a d'autres personnes à qui tu oserais le faire ? Peut-être l'infirmier/ère de ton école ? Ou un.e ami.e qui pourrait t'aider à parler à tes parents ? Ou un.e autre membre de ta famille ?

Pour te donner du courage et oser en parler, tu peux aussi réfléchir à l'avance à une phrase précise que tu aimerais dire pour commencer la conversation. Tu peux par exemple te la répéter plusieurs fois pour que ce soit plus facile de la dire quand tu seras devant tes parents ou ton psy.

Ci-dessous, nous te proposons quelques articles qui te donneront des conseils complémentaires à notre réponse. Nous restons à ton écoute si tu as besoin de poser de nouvelles questions et te confier.

Bien à toi,

l'équipe ciao


Communiquer, comment et pourquoi? - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Mal dans ma peau - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Mal-être à l'adolescence - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO

Dernière modification: 11 Janvier 2021

Les dernières questions