Je m'imagine des histoires qui me font pleurer

11 Septembre 2020

Question (Fille / 2007 / Suisse, Valais)

Bonjour, j'ai 13 ans et cela fait quelque temps que je m'imagine une autre vie dès que je rentre dans ma chambre...
Je pensais que c'était normal et que ça aller me passer, car quand j'était petite je m'imaginais que j'était maitresse...
Mais aujourd'hui j'ai 13 ans !
Et souvent mes histoires finissent mal et donc je pleure avec de la musique derrière. vraiment comme dans mon monde ! comme si j'avais besoin de me faire pleurer ou avoir mal au coeur et comme si c'était pour me protéger si un jour ça arrive... ( viol, trahison rupture, harcelée ) etc... Je suis souvent sois la personne visée, soi la personne qui défend...

Est ce que je suis folle ?

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

Il n'y a rien d'étrange à imaginer des histoires ou à s'imaginer une autre vie. Nous avons tous des moments où notre esprit vagabonde et où nous nous imaginons d'autres choses. Certaines personnes le font simplement plus que d'autres.

Par contre, nous relevons que tu décris t'imaginer des histoires qui te rendent tristes ou dans lesquelles tu es une victime de quelque chose de terrible. Nous pouvons imaginer que cela n'est pas toujours agréable à vivre.

Parfois, certaines personnes peuvent avoir une forme de fascination pour la tristesse et chercher à en avoir, même si ce n'est pas agréable. Et justement, l'adolescence peut amener à une vision un peu noire de la vie, avec toutes les hormones qu'il y a dans le corps.

Dans tous les cas, comme il s'agit de ton monde, tu peux tout à fait imaginer tout ce dont tu as envie. Est-ce que tu as déjà essayé de donner une fin différente à tes histoires ? En effet, plus on entraine son imagination à faire des histoires particulières, plus notre cerveau en crée facilement. Il semblerait que tu te sois beaucoup entraînée dans les histoires tristes !

Que dirais-tu d'essayer de créer des histoires dont tu serais une héroïne lumineuse et joyeuse ? Plus tu imagineras des histoires positives, plus elles te viendront facilement et automatiquement.

Est-ce que tu as déjà essayé de parler de tes histoires à quelqu'un de confiance dans ton entourage ? Parfois, le fait de les exprimer (de les sortir) permet de les laisser aller et de ne plus trop y penser. Si tu n'oses pas en parler à ton entourage, nous t'encourageons à en parler à un.e professionnel.le (enseignant.e, infirmier.ère de ton école, psy, etc.).

Cela te permettrait de pouvoir poser les choses et de voir ce qu'il se cache derrière ces histoires. Elles sont peut-être le reflet d'une tristesse qui habite vraiment en toi.

En complément à notre réponse, tu trouveras quelques articles ci-dessous.

Nous restons à ton écoute,

l'équipe ciao


Déprime, blues - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Dépression, déprime ou tristesse? - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Puberté: définition - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO

Dernière modification: 15 Septembre 2020

Les dernières questions