Je n'aime pas l'école

2 Septembre 2020

Question (Fille / 2005 / Suisse, Vaud)

Bonjour ! C’est la deuxième question que je poste ici parce que je sens que si j’en parle à mes parents, ils vont prendre peur et monter dans les tours.

J’ai quinze ans. La rentrée s’est faite il y a une semaine à peu près. Quand j’étais en 8P, je ne travaillais pas. Je n’étais pas une élève à problèmes. Je ne trouvais juste pas l’intérêt de travailler, je n’y pensais pas. Je ne m’en croyais pas capable. J’étais un peu perdue. J’aimais pas les autres enfants. Je traînais tout le temps avec deux filles. Et les autres élèves ne me parlaient pas parce qu’ils disaient que j’avais tout le temps l’air ennuyé, l’air d’une fille qui n’aime rien et ne veut rien. Puis ma mère m’a aidé et m’a prouvé qu’en travaillant et en mettant tout ce qu’on pouvait, on pouvait y arriver. Alors j’ai commencé à m’y mettre avec son aide au départ. Je me prenais de plus en plus de bonnes notes. J’y croyais, ça faisait plaisir à ma maman, j’étais contente que mes efforts aient abouti à quelque chose, mais je m’en fichais un peu sinon. Je n’avais pas vraiment de but dans la vie.

En rentrant en 9PO, je me suis rendue compte que je rendais mes parents fiers en travaillant bien. Je suis devenue autonome et avais de très bonnes notes. J’étais passée au stade de très bonne élève. À 13 ans, je me suis mise dans la tête que je devais faire un métier avec de très grandes études. J’ai continué à voir de super notes. Je me suis pris la tête, je me suis mise une pression énorme pour trouver un bon métier qui me convient, c'était une obsession. J’en parlais à tout le monde tout le temps et j’arrivais pas à suivre des conversations sans y penser. Ça énervait tout le monde alors j’ai fini par rester un peu seule. Mais je me suis rendue compte cette année (un adulte m’a ouvert les yeux) que ça sert à rien de faire de grandes études si le métier ne ne nous plaît pas ! Et moi, au fond de mon cœur, avec mes rêves d’enfant, je veux faire de la comédie. J’aimerais bien jouer dans des séries ou films drôles. Mais si ce n’est pas possible, je resterai dans le monde du spectacle en tant qu’humoriste ou autre, je verrai.

Mais la raison de mon post aujourd’hui est que je n’aime pas l'école. Comme beaucoup d’ados, je n’arrive pas à socialiser avec les autres. Ma mère et moi pensons que j’étais en anxiété sociale quand j’avais 14 ans (c’est pas sûr puisque je n’ai pas été diagnostiquée, mais je me sentais jugée, j’avais peur des gens et des enfants même plus petits que moi, je n’osais (littéralement) pas bouger ne serait-ce que ma tête en cours parce que je me sentais observée, je rougissais tout le temps et je me sentais pas bien chaque fois que je rentrais en classe). Là ça va bien mieux grâce à une fille qui m’a montré qu’elle tenait à moi. Mais je ne supporte pas l’esbroufe autres adolescents. Je n’aime pas leur parler. Je n’aime pas le système de l’école. Pas par flemme de travailler puisque je travaille, mais c’est trop de pression pour moi. Je n’aime pas du tout et j’aimerais arrêter tout ça. J’aimerais travailler chez moi, sans adolescents à côté des moi. Ils font trop de bruit, ils me perturbent et même si je suis aussi une adolescente comme eux, je ne les aime pas. Aucun mépris, seulement un peu de peur parce que je ne veux pas me faire rejeter. Comment on fait pour faire l’école à la maison sachant que mes parents sont séparés et n’en peuvent pas m’enseigner puisqu’ils travaillent et que je ne pense pas qu’ils veuillent payer quelqu’un...

  • Formation et Travail
Réponse

Bonjour,

Vous vous posez plein de questions et cela nous semble tout à fait normal ! Notre futur métier, nos parents, nos relations avec les autres, l'école, ... Comme il y a beaucoup d'éléments dans votre question, il faudrait peut-être les séparer, pour y voir plus clair. À vous lire, on voit :

1. L'école, que vous n'aimez pas.

2. Votre difficulté et votre non envie de relation avec vos camarades ainsi que la peur de se faire rejeter.

3. Le métier que vous aimeriez faire.

Et une piste que vous avez trouvée : faire l'école à la maison.

Concernant le métier que vous aimeriez faire, une piste serait de regarder les formations artistiques sur le site www.orientation.ch. Tout y est, les écoles, les descriptions des métiers, etc. Vous pouvez même prendre un rendez-vous avec un-e conseiller-ère en orientation pour des questions plus précises ou un test de vos intérêts.

Pour les difficultés rencontrées à l'école, il faudrait pouvoir en parler avec un adulte de confiance (prof de classe, infirmière scolaire, doyen-ne) pour prendre un peu de recul. Sans engagement, mais pour chercher de l'aide et des solutions, l'école à la maison étant une solution plutôt radicale. Sur ciao.ch, les pages concernant le stress, l'estime de soi, sont aussi des pistes pour se sentir mieux à l'école.

Votre mère pourrait tout à fait comprendre les questions que vous vous posez et aura certainement un soutien à vous apporter, ne croyez-vous pas ? Le but de discuter avec ces personnes serait de trouver un équilibre et retrouver une certaine sérénité. Parlez-lui de votre idée d'école à la maison comme une idée qui a émergé et demandez-lui son avis.

À vous lire, vous avez plein de ressources ! En plus de la capacité à vous poser des questions, à vous interroger sur le sens de ce que vous faites, le travail et les bons résultats scolaires ne sont pas un problème : un très grand atout ! Votre capacité à changer, demander de l'aide et avancer : un atout également !

Nous espérons que vous trouverez des pistes, que vous pourrez cohabiter avec vos camarades adolescent-e-s, et à poursuivre vers le métier de vos rêves !

l'équipe ciao


L'estime de soi exactement - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Thème Moi, toi et les autres - CIAO

Dernière modification: 3 Septembre 2020

Les dernières questions