Inquiète sur le HPV malgré les infos de ma gynécologue

18 Janvier 2020

Question (Fille / 1999 / Suisse, Vaud)

Bonjour,
Désolée pour le roman qui va suivre😅
Alors voilà, je fais plutôt fréquemment des tests chez ma gynécologue pour les dépistages et infections.
(J'ai mis un implant contraceptif il y'a quelques mois de ça)
L'avant dernière consultation, elle m'annonce que je suis atteinte d'un des virus de l'HPV, elle me dit de ne pas m'inquiéter et qu'on reprendrait rendez-vous 6 mois après pour de nouveaux tests.
Au second rendez-vous, elle me refait des tests et je lui demande de m'éclairer sur le sujet. Est-ce que je suis contagieuse? Est-ce que c'est grave (pour moi et mes partenaires)? J'ai entendu dire qu'il y'avait des chances que je sois atteinte d'un cancer plus tard?... Enfin bref les questions fusent, je suis inquiète.
Elle me dit que c'est une "famille" de plusieurs virus, apparemment commun chez les hommes et les femmes, que la plupart du temps notre corps le combat et qu'il part après environs 2 ans mais que certaines personnes ont de la peine à le faire partir, suivant la sorte de virus.

Au sujet de mes partenaires, d'après elle je ne devrai pas forcément me protéger à cause de ce virus parce que, je cite : "mon/ma partenaire est certainement déjà porteur/se de ce virus et que ça ne fait pas partie des MST pour lesquelles on se protège"

J'ai envie de croire ce qu'elle me dit, c'est elle la professionnelle et c'est certainement ce que j'ai envie d'entre...mais mon instinct n'est pas de cet avis. Je n'ai pas l'impression qu'elle le prenne très au sérieux...

J'espère que je trouverai les réponses à mes questions ici🙏🏼
Merci de m'avoir lue

  • Sexualité
Réponse

Bonjour,

Nous pensons que votre gynécologue vous dit ce qu’on entend souvent pour le HPV et que vous pouvez lui faire confiance.

Effectivement, il y a plusieurs HPV. Beaucoup de personnes sont porteuses de HPV. Certains HPV partent tout seuls, d’autres se soignent d’eux-mêmes et d’autres se compliquent. Pour l’instant vous êtes en phase d’observation, nous comprenons votre inquiétude mais dans la plupart des situations les HPV disparaissent d’eux-mêmes.

Le HPV est présent sur la peau autour aussi des parties génitales et peut aussi s’attraper avec les préliminaires, le préservatif ne protège donc pas à un grand pourcentage dans ce cas. Et quelqu'un peut être porteur sans forcément faire de lésion ou de condylome.

Par contre, si vous avez plusieurs partenaires ou des risques d'IST, nous vous conseillons d’utiliser les préservatifs pour vous protéger des autres infections sexuellement transmissibles et s’il devait y avoir une lésion due au HPV cela devient une plus grande porte d’entrée pour les autres IST.

Il existe aussi un vaccin contre le HPV, l’ancien vaccin protégeait contre 4 sortes de HPV et le nouveau contre 9 sortes.

Nous espérons avoir pu vous répondre et que tout se passera bien pour vous.

l'équipe ciao

Dernière modification: 20 Janvier 2020

Les dernières questions