Gonorrhée, blennorragie, chaude-pisse

Dernière modification: 17 janvier 2019

C'est l'une des IST les plus connues. Elle se transmet par des relations sexuelles vaginales, buccogénitales (fellation) ou anales non protégées. Elle est provoquée par des bactéries, et se soigne par des antibiotiques.

S'en protéger ?

Les préservatifs, masculin ou féminin (Femidom), protègent très bien de la gonorrhée, s'ils sont aussi utilisés pour les rapports oraux. Il faut penser à appliquer les règles du safer sex !

Les symptômes ?

Les femmes infectées ressentent généralement peu de symptômes, voire aucun. Elles restent cependant contagieuses. Les symptômes sont plus marqués chez les hommes.

  • Chez les femmes: douleurs au niveau du vagin, saignements occasionnels hors règles, pertes vaginales anormales, douleurs en urinant, écoulement anal, douleurs et/ou saignements lors des rapports sexuels, 
  • Chez les hommes: écoulement purulent du pénis et/ou de l'anus, des brûlures en urinant parfois sévère (d'où le nom de chaude-pisse), douleur au gland, maux de gorges, parfois une conjonctivite.

Le diagnotic ?

Le·la médecin fait un test d'urine spécifique, ou alors un prélèvement de cellules infectées.

Se soigner ?

La gonorrhée se traite très facilement avec des antibiotiques, délivrés sur ordonnance médicale. Non soignées, ces infections accroissent le risque de transmission du VIH (sida), peuvent parfois rendre les femmes stériles, et, dans les cas extrêmes, mener à des troubles cardiaques ou mentaux.

Attention : il est particulièrement important de bien soigner les infections à la gonorrhée.

Interview de Gonorhée:

  • Infections et maladies
  • Infections et maladies

Articles liés

Questions liées