Question (Fille / 2010)

Je me suis fait harcelé par un garçon que je ne connais pas sur snap et lui ai envoyé une vidéo sexuelle de moi. Il menace de la partager à mes amis. J'ai peur. J'en ai parlé à mes parents et ils veulent déposer plainte, mais je ne veux pas aller à la police. J'ai trop honte et j'ai peur.

Réponse

En lisant ta question, nous pouvons sentir une grande inquiétude. Nous te félicitons tout d’abord d’avoir eu le courage de partager ta situation avec un adulte de confiance, cela n’a pas dû être facile pour toi.

Tu as fait le bon choix et il y a en effet la possibilité de déposer une plainte. D’un point de vue légal, la Loi suisse interdit à toute personne de moins de 16 ans d’envoyer, de partager ou de posséder des nudes. Dès 16 ans, elle l’autorise uniquement dans le cadre privé. Ainsi, si le garçon à qui tu as envoyé cette vidéo la publie ou menace de le faire, il est punissable.

Si tu en parles à la police, même si cette solution peut te paraître angoissante, tu seras protégée par la Loi en cas de diffusion. Voici en lien un article qui te donnera plus d’informations.

Nous t’invitons à supprimer cette vidéo et à bloquer cette personne afin d’éviter toute nouvelle conversation avec elle et rester en sécurité. Avant cela, tu peux faire des captures d’écran des conversations comme preuve pour la police et iels t’aiguilleront pour la suite.

Enfin, tu mentionnes que tu as honte. Nous voyons que tu as pris conscience de la situation et que tu as eu la force de chercher de l’aide autour de toi, tu peux être fière de ta démarche. Une personne malintentionnée a cherché à t’intimider pour obtenir de toi du contenu intime et tu as eu le courage de demander de l’aide. Bravo !

Sache que tu n’es pas seule à avoir vécu ce type de situation et que tu peux compter sur des adultes de confiance pour t’aider à la résoudre. Nous t’envoyons tout notre courage pour aller de l’avant,

N'hésite pas à revenir si tu as d'autres questions,


sexting - Tous les articles - ciao.ch
Dernière modification le 22 juillet 2023

Avec le soutien de

Avec le soutien financier de la Confédération, en vertu de l'ordonnance sur des mesures de protection des enfants et des jeunes et sur le renforcement des droits de l'enfant.

Ouvrir les actions