Sexting

Dernière modification: 13 décembre 2018

Les réseaux sociaux sont devenus des outils importants pour entretenir tes relations avec tes ami·e·s. Tu vas les utiliser pour échanger, discuter et partager des informations. Parfois même, c’est la porte d’entrée à une relation amoureuse ! Peu importe de quelle manière tu utilises les réseaux pour communiquer, il y a toujours un risque que tout devienne publique. Les histoires concernant un·e ex qui a partagé des photos ou des propos intimes pour se venger ne manquent pas. Sois toujours vigilant·e et ne partage rien de trop personnel via les réseaux sociaux. Cela sera plus authentique et intense que par écrans interposés.

Si tu es en couple, les messageries vont te permettre de dire des mots doux ou d’écrire de longs messages d’amour. Tu auras peut-être envie de diffuser une photo de ton couple sur les réseaux pour montrer à tes ami·e·s à quel point tu es heureux·euse de cette relation.

Par la suite, il se peut qu’un jour, que ton·ta partenaire te demande si tu ne serais pas d’accord de lui envoyer des fichiers un peu plus sexy. Est-ce que tu vois où je veux en venir ? Peut-être que tu as déjà entendu parler de ce terme : un nude. Il s’agit d’un fichier photo où la personne montre une partie intime de son corps. Cette pratique à un nom et s’appelle : le sexting. Si en lisant cette rubrique tu te demandes si réaliser ce type de contenu comporte des risques, nous t’invitions à lire la suite.

Le sexting est le fait d’envoyer une photo ou vidéo de soi dénudé ou sexuellement explicite. C’est une expression qui vient des mots anglais « sex » et « texting ». En plus des vidéo ou photo, cela concerne également l’envoi de message « coquins ».

Pourquoi envoyer ce type de fichier ?

Voici quelques raisons :

  • Pour montrer son amour.
  • Pour témoigner sa confiance en l’autre.
  • Pour draguer
  • Pour séduire
  • Pour provoquer une réaction
  • Pour un défi (cap ou pas cap)
  • Pour tester les limites

Mais peu importe la raison, il faut que tu sois conscient·e que cela comporte d’énormes risques. Le plus important est la diffusion à grande échelle de ce type de fichier. Ce qui devait être de l’ordre de l’intimité devient public. Tu pourras trouver toutes les bonnes raisons du monde pour expliquer ton geste, chaque personne va se faire sa propre opinion sur toi et dans ces cas, ce n’est généralement pas positif. On a déjà vu des situations de (cyber)harcèlement débutée par l’envoi de « nudes » !

Demande-toi si tu es à l’aise avec le fait que des personnes que tu connais possèdent dans leur téléphone une part de ton intimité et que, à tout moment, ils pourraient la diffuser. Une dispute avec un·e ami·e ou une rupture avec son·sa partenaire peut très vite arriver. Dans ces moments de colère, il se peut que la personne, pour se venger, diffuse la photo.

Encore plus grave, il y des cas où la personne envoi un fichier et reçoit un message qui lui dit « ah ben cool maintenant tu vas faire tout ce que je te demande si tu ne veux pas que cette photo soit diffusée sur les réseaux » ; c’est ce qu’on appelle la sextorsion et c’est illégal. Pour en savoir plus à ce sujet, regarde cette vidéo:

Que dit loi pour le sexting ?

D’un point de vue légal, un mineur âgé de 16 ans ou plus qui produit, possède ou consomme des fichiers à caractère sexuel n’est pas punissable pour autant que la personne à qui tu envoies ces fichiers soit d’accord de les réceptionner et qu’elle ait également 16 ans ou plus. Dans le cas contraire, la personne peut porter plainte (art. 197, al. 8 CP). Il est donc interdit, avant l’âge de 16 ans, de réaliser ce type de contenu.

Même si cette pratique est autorisée entre deux personnes qui sont d’accord et qui ont plus de 16 ans, il est cependant interdit pour un·e mineur·e (moins de 18 ans) de se photographier nus ou de se filmer pendant la masturbation ou des actes sexuels car si tu n’es pas majeur·e, ces fichiers sont considérés par la loi comme des fichiers à caractère pédopornographiques. C’est donc passible de sanctions pénales. Posséder ce type de fichier dans son smartphone ou en faire une capture d’écran te rends également coupable d’un délit.

Par contre, le risque que la photo soit diffusée reste une réalité à tout âge.

Que faire en cas de diffusion d’une image à caractère sexuelle ?

Si une vidéo ou photo de toi à caractère sexuel est diffusée, il est important que tu en parles à un adulte en qui tu peux avoir confiance, afin que tu ne restes pas seul·e dans cette situation., Tu peux te tourner vers des professionnel·le·s qui sauront t’écouter et te comprendre. Tu auras la possibilité également de porter plainte.

Si tu en es témoin ou que tu reçois ce type de fichier, il est important de ne pas le relayer. Si tu diffuses le contenu, tu deviens complice, voire coupable.  Ensuite, il faut absolument en parler à un·e adulte de confiance. Nous te conseillons également de ne pas garder ce fichier dans ton téléphone pour te protéger en cas de dépôt de plainte. Au lieu de juger la personne qui a fait cela, essaie plutôt de comprendre ce qui l’a poussée à réaliser ce type de contenu. Et n’oublie pas que lors de l’envoi, la victime ne souhaitait sûrement pas que cette photo soit diffusée partout. C’est parce que quelqu’un·e a trahi sa confiance que cette photo est maintenant en ligne visible par tous·tes.

  • Internet

Articles liés

Articles intéressants