J'ai remarqué des choses en moi qui sont anormales

23 Juin 2020

Question (Fille / 2004 / Suisse, Vaud)

Bonjour. Je ne sais pas si j’ai un trouble mental ou si tous les adolescents sont pareils que moi. On m’a souvent fait la remarque que je suis différente des autres et j’ai de mon côté aussi remarqué des choses en moi qui semble anormales. Je vais faire une liste pour que ça soit plus simple.
1) J’ai tendance à avoir un problème de vouloir que tout sois égale. J’explique. Si par exemple, je reçois une goute d’eau sur ma main droite, je ne me calmerai pas jusqu’à ce que je reçoive une goute pareil au même endroit sur la main gauche. Si par exemple je marche sur une pierre avec mon pied gauche, même si ça fait mal je retournerai marcher de nouveau sur la même pierre avec Mon pied droit juste pour que j’aille la même sensation des deux côté. J’ai souvent remarquer quand j’étais jeune, que si je sautais sur un pied, j’étais obligée de sauter sur l’autre le même nombre de fois sinon je ne continuerai pas à faire ce que je faisais. Ça devient parfois perturbant dans la vie de tout les jours. Si je frôle un coin de mur avec une épaule j’arrêterai tout le monde juste pour repasser et frôler le même coin de mur avec mon autre épaule. C’est tellement devenue une habitude que parfois je remarque pas que je l’ai fait. D’ailleurs en écrivant ce message assez long d’ailleurs je sens que j’ai tapé beaucoup plus de fois sur l’écran avec mon pouce droit et je sens que je vais devoir continuer à écrire avec l’autre main.

2) Je sais que cela est peut être un problème d’adolescence mais je m’énerve rapidement même parfois sans savoir pourquoi. Et je ne suis pas capable de dire que je suis désolée parce que pour moi c’est la faute des autres et point barre.

3) depuis toute jeune, mes parents m’ont souvent fait la remarque que je ne montre absolument aucune émotions, ce qui est d’ailleurs vrai. À mes 5 ans, mes parents m’ont annoncer que on allait à Disneyland au état unis et ma réactions était « ah d’accord ». Et c’est tout. Alors que j’étais vraiment contente a l’intérieur, je pensais que ça paraissait logique que j’étais contente mais visiblement c’était pas assez clair. A 9 ans, on m’a annoncer que j’allais avoir une sœur et j’ai juste souris et je suis repartie me préparer pour aller dormir. Même chose quand on m’a annoncer que j’allais avoir une frère à mes 11 ans. Ce n’est pas autant que je n’ai pas envie de montrer mes émotions ou réactions mais c’est plus comme si j’oubliais de montrer une reaction.

4) J’ai aussi un problème de confiance envers les autres. Raison pour laquelle je ne considère que une poignée de gens comme mes amis. Je n’aime pas quand quelqu’un essaye de m’aider ou de me comprendre. De plus que je n’arrive pas à expliquer. C’est pas forcément que beaucoup de gens m’ont laisser tombé, même si ça aussi c’est produit, c’est plutôt le fait que je pense que je me débrouille bien seule. Je rejette souvent des gens pour la simple raison que je ne leur fais pas confiance alors qu’ils ont rien fait. On me l’a souvent reproché d’ailleurs.

5) Un amis qui m’est assez proche me l’a fait remarque même si je le savais déjà. J’aime bien tout ce qui est gores. C’est bizarre pour certains mais moi ça m’amuse. Par exemple quand en histoire on étudiait Hitlere, j’allais dans mon coin faire des recherches précises sur les moyen de tortures qu’ils utilisait parce que ça me passionnait vraiment. Je sais que certaines personnes sont aussi intéressés par cela parce qui ne préfère pas apprendre ce qu’il ce passait dans les camps des Nazis plutôt que d’apprendre le nom des dirigeants des guerres. Mais je sens que c’est une chose en moi qui limite me calme. Je suis consciente aussi du fait que quand je suis en dispute avec quelqu’un je suis capable de leur faire du mal que ça sois avec des mots ou physiquement et cela me fait on dirait plaisir. C’est un peu bizarre honnêtement et je trouve que ça faîte même defois peur au gens. Mais ça aussi j’aime.

6) Je ne suis pas capable d’expliquer les choses. Et d’ailleurs au cas où ce texte est mal écris je m’excuse. Quand j’avais 11 ans, une psy m’a fait un teste et je devais expliquer ce que c’est une vache et la seule chose que j’ai dis c’est que c’est une animal. À mon âge, enfin à l’âge que j’avais à ce moment là, les enfants diront que c’est un mammifère ou au moi s que c’ est un animal qui donne du lait. Et mes parents me l’ont aussi souvent reprocher que j’ai énormément d’idées mais quand je dois parler y’a rien qui sort. Raison pour laquelle je n’ai jamais vraiment su si yavais quelque chose qui clochait dans ma tête. Je sais que j’ai quelque chose qui ne va pas mais je ne sais pas quoi et quand j’essaye d’expliquer au gens ils me disent « t’es une adolescente c’ est normal » mais je sais que ce n’est pas le cas.

7) J’ai un problème de confiance en sois aussi. Dans le sens où je réfléchis constamment à ce que je mange. Tout le temps. La seule chose qui me passe par la tête c’est « comment manger le moins possible au prochain repas » ou « comment dire à mes parents que j’ai déjà manger ». J’arrive à tenir quelque jours en mangeant le minimum et ensuite pendant un ou deux jours je me contrôle plus et je mange énormément et je me sens mal.

Merci pour le temps que vous avis pris à lire cette longue question. J’espère que j’aurai quelque réponses à mes questions parce que je sais que j’ai quelque chose qui ne va pas mais j’arrive pas à mettre le doigt dessus.

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Hello !

Dans ce que tu écris, nous voyons de nombreuses interrogations et constatons aussi de fines capacités d’observation et d'analyse: tu décris précisément ce qu’il t’arrive, ce qui est encourageant, car cela montre que tu es lucide et capable d’avoir une réflexion sur toi-même.

ce que nous purrions dire, c'est que tout le monde fonctionne différemment, et que si ton vécu ne ressemble pas forcément à celui de la plupart des adolescent·e·s, il n’est pas forcément anormal pour autant. Les recherches de sensations fortes, avec le gore par exemple, ou encore les difficultés à gérer les émotions et l’agressivité sont des choses courantes à cette période de la vie.

Mais il est possible qu’il y ait autre chose. Le fait que tu veuilles que tout soit égal, et que tu veuilles contrôler à tout prix ce que tu manges pourrait par exemple être des moyens pour toi de gérer une forme de stress ou d’inquiétude. Cette inquiétude pourrait aussi expliquer le fait que tu aies du mal à exprimer les choses clairement, car elle te bloquerait sans que tu en sois consciente. Ce sont des hypothèses parmi la multitude de possibilités.

Si tu veux des réponses plus précises, et que la situation te fait souffrir, une discussion avec un professionnel sera nécessaire pour pouvoir avoir des échanges sur tes ressentis et les solutions à envisager.

Si tu décides de prendre rendez vous et que tu as peur d’avoir des difficultés à lui expliquer clairement ce que tu ressens, tu peux reprendre la question que tu nous as envoyée. Et n’oublie pas que cette personne a l’habitude de ce genre de situation, et qu’elle saura t’aider à t’exprimer et à te sentir à l’aise.

Nous te joignons quelques articles qui pourront peut-être t’être utile.

N’hésite pas à revenir si tu as d’autres questions.

l'équipe ciao


L'estime de soi se construit - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Estime de soi: des conseils - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Les 10 trucs de la petite voix saboteuse - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Je veux maigrir! - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Communiquer, comment et pourquoi? - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO
Violence en soi - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO

Dernière modification: 25 Juin 2020

Les dernières questions