Confinement et travail sur soi

2 Avril 2020

Question (2006 / Suisse, Berne)

Bonjour, Bonsoir,

Comment faire confiance au gens ?

Voilà, le confinement m’a donné plus de temps pour rien faire. Donc j’ai pensé, rêvassé, et réfléchi.

Un fois j’ai pensé au gens en qui je fais confiance, alors je me suis mise à réfléchir, et je n'ai vraiment trouvé personne.

J’ai vraiment envie de me confier, que les choses changent, mais la vanité de mes efforts s’est montrée plus impressionnante que Titanic aux Oscar. Il n’ont servi à rien.

Ne sachant pas pourquoi je ne faisais confiance à personne, un jour, j’ai essayé de parler de mes problèmes à l’une de mes camarades, d’être honnête, je pensais qu'après tout ça ne pouvait pas empirer les choses, je pourrais un peu vider mon sac et peut-être qu’elle pourrait m’aider, de toute manière je n’avais rien à perdre.

Alors je lui ai parlé de quelques uns de mes problèmes, mais ça ne m’a pas aidé à me sentir mieux. Ca n’a fait qu’empirer les choses. Elle n’avait rien compris à mon problème, et je me suis sentie très mal car par la même occasion, j’ai du la blessé.

Donc finalement, j’ai eu la confirmation que je ne pouvais pas leur faire confiance, et que mentir est si facile. Pourtant tout le monde me fait confiance, voire trop confiance comparé aux autres.

une fois cette urgence sanitaire révolue, je compte bien tenter de me fair des amis, et de consulté un.e psychologue mais je ne sais pas comment aborder le sujet avec mes parents, de plus qu’ils ont bien d’autres choses à faire.

Je sais que mes questions sont beaucoup trop longues et qu’elles se ressemblent toutes, mais c’est juste qu’ici je me sens comprise, ou du moins, qu'on essaye de me comprendre.

Merci d’avoir lu jusqu’ici.

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour

Tes questions ne sont pas trop longues, tu es bienvenu.e quelque soit la manière avec laquelle tu viens.

Dans ta question tu nous montres un esprit d'analyse très fin et une excellente capacité d'observation et c'est une grande compétence.

Tu as donc observé très justement que ta croyance de départ est que tu ne peux pas faire confiance.

Avec cette croyance tu t'es approché.e d'une camarade et tu as fait comme si tu pouvais lui faire complètement confiance, il est arrivé que c'était trop à la fois, ou pas la bonne personne, ou que ta manière de t'exprimer ne l'a pas permis, ou qu'elle s'est sentie blessée, ... et les choses se sont empirées. Si bien que tu arrives une nouvelle fois à la conclusion que tu ne peux faire confiance à personne, et "tout va bien" ta croyance est confirmée: tu ne peux faire confiance à personne.

Rappelle-toi que l'on voit ce que l'on croit. On construit nos relations et nos interactions avec les autres à partir de notre vision de la vie, de nous, de nos valeurs, de nos croyances profondes sur nous mêmes et sur les autres.

C'est pour cela que changer de comportment prend du temps. Il faut d'abord se changer soi-même, profondément à l'intérieur pour changer ses propres comportements.

C'est ce que tu es en train de faire grâce à cette pause planétaire qui nous permet de tous nous recentrer sur ce qui nous est essentiel.

Quand tu voudras tester d'autres manières d'être, commence avec les personnes qui sont autour de toi maintenant: tes relations concrêtes comme tes parents par exemple. Ils ont beaucoup de choses à faire, mais nous sommes quasi certain.e.s que tu fais partie de leurs priorités. Trouve le bon moment et parle leur d'une de tes difficultés.

Et petit à petit aborde d'autres aspects, pour ensuite leur dire que tu souhaiterais te faire aider pour te sentir mieux avec toi-même et avec les autres.

Souviens-toi aussi que la confinace est un sentiment et qui se contruit petit à petit à l'intérieur d'une relation. Elle ne peut pas être donnée d'avance, elle s'aquiert, que ce soit la confiance en soi ou la confiance envers les autres.

Bonne continuation de réflexion et à bientôt sur ciao

l'équipe ciao

Dernière modification: 4 Avril 2020

Les dernières questions