Mutilations génitales

Dernière modification: 21 Décembre 2018

MGF veut dire mutilation génitale féminine. On l’appelle aussi excision. Il s'agit de l'ensemble des pratiques impliquant un enlèvement total ou partiel des organes génitaux féminins externes (grandes et/ou petites lèvres, clitoris) ou toute autre atteinte aux organes génitaux féminins sans raisons médicale.

Si tu veux en savoir plus, tu peux te renseigner sur le site de excision.ch.

Qui est concerné par les MGF?

Des filles et des femmes de tout âge, de tout milieu, originaires de différents pays d'Afrique, du Moyen-Orient et d'Asie.

Les MGF touchent une femme sur trois sur le continent africain.

Aujourd'hui, par les flux migratoires, on trouve des cas de MGF dans plusieurs pays européens, dont la Suisse.

Quelle est l'origine des MGF?

Cette pratique très ancienne est apparue bien avant toutes les religions actuelles.

Traditionnellement, elle peut être effectuée pour appartenir à la société, obéir aux attentes du groupe ou atteindre un certain statut social.

Contrairement à certaines croyances, aucune religion ne recommande la pratique des MGF.

Les MGF n'augmentent pas la fécondité et peuvent même rendre les femmes stériles. Elles n'ont aucun effet sur la fidélité ou la pureté des épouses.

Quelles sont les conséquences?

Les MGF ont des conséquences graves qui interviennent à court et moyen terme.

Des femmes se plaignent de douleurs intenses, de saignements, de brûlures et d'infections. D'autres répercussions négatives peuvent intervenir lors d'un accouchement, de rapports sexuels ou sur le plan psychique.

Les MGF mettent en danger la santé des filles et des femmes.

Que dit la loi suisse?

En Suisse, la pratique des mutilations génitales est illégale.

Le code pénal (art. 124 CP) punit toute forme d’excision, peu importe le degré de gravité de la mutilation génitale pratiquée. La peine est l’emprisonnement pour une durée allant jusqu’à dix ans ou une amende:

Même si la MGF a lieu à l'étranger, le droit pénal suisse peut s'appliquer sous certaines conditions.

Des conventions internationales dénoncent cette pratique et dans certains pays concernés, les lois interdisent les MGF.

Que faire?

  • Tu as déjà entendu parler de MGF dans votre famille?
  • Tu as peur de rentrer dans votre pays d'origine pour des vacances?
  • Une amie se confie à toi?

N'hésite pas à contacter un service spécialisé pour en parler ou vous informer, comme les planning familiaux, centres de consultation en santé sexuelle, dont les adresses sont sur notre site. Tu trouveras aussi d’autres adresses sur le site du réseau suisse contre l’excision, www.excision.ch.

  • Coutumes ou violences?
  • Violences sexuelles

Articles liés

Questions liées