Question (Garçon / 2005)

Bonjour :)

J'ai rencontré quelqu'un sur les réseaux sociaux il y'a bientôt un an de ça, on est devenus meilleurs amis et on va enfin se rencontrer, car on habite pas dans le même pays.

Avez vous des conseils pour que la conversation / interaction ne sois pas gênante ?

Réponse

Bonjour,

Il existe beaucoup de moyens d'alimenter une conversation. Le plus facile est de poser des questions et de laisser l'autre raconter. Comme vous avez surement déjà discuté sur les réseaux sociaux, tu pourrais te focaliser sur des questions en rapport avec cette nouvelle situation. Comment iel se sent de te rencontrer et d'être avec toi ? Est-ce que ça l'inquiétait ou le réjouissait ? N'hésite pas à répondre à tes propres questions pour alimenter la discussion et faire baisser la gêne possible.

En choisissant les questions, tu peux ainsi orienter la discussion vers des sujets que tu aimes ou que vous avez en commun. Tu peux également réfléchir à des questions à l'avance pour en avoir quelques-unes sous la main. Tu peux aussi réfléchir aux activités que vous pouvez faire ensemble maintenant que vous êtes au même endroit, et même lui poser la question à l'avance pour savoir ce qui lui plairait.

De manière générale, une bonne conversation demande d'être attentif.ve aux réactions de l'autre, pour savoir quand être à l'écoute, ou quand proposer des blagues pour détendre l'atmosphère. Tu peux garder à l'esprit que tous les silences ne sont pas forcément gênants, certains indiquent au contraire que vous vous sentez à l'aise l'un.e avec l'autre. Ne t'inquiète pas s'il y a quelques moments de gêne, chaque relation demande du temps pour s'adapter à l'autre et apprendre à le.la connaître. Le plus important est de rester soi-même !

Et finalement, nous nous permettons de te rappeler de rester vigilant, car il existe toujours des risques à rencontrer en vrai une personne que tu ne connais que par le biais d'internet.

À bientôt sur ciao,

l'équipe ciao.

Dernière modification le 24 janvier 2023

Avec le soutien de

Avec le soutien financier de la Confédération, en vertu de l'ordonnance sur des mesures de protection des enfants et des jeunes et sur le renforcement des droits de l'enfant.

Ouvrir les actions