Ciao.ch

Attouchements dans le bus : j'ai peur de le recroiser

21 juin 2022

Question (Fille / 2007)

Je ne sais pas si ce que j’ai a dire est vraiment une question mais je crois que j’ai juste besoin de le dire.
J’ai subit des attouchements sexuels dans le bus à plusieurs reprises,j’ai porté plainte mais le monsieur n’a pas été arrêté car il est atteint de trisomie donc les policiers ont décidé de ne pas l’arrêter.
Le problème c’est que maintenant que je sais qu’il est encore dans mon quartier,j’ai peur a chaque fois que je sors de chez moi car je me dit que je pourrais lui tomber dessus a n’importe quelle moment.

J’ai aussi perdue confiance en moi.
Je n’ose plus mettre de short,même avec la chaleur qu’il y a en ce moment,je suis toujours en jeans.
Je ne suis pas du tout alaise quand je prend le bus et j’ai toujours les images qui me reviennent.
J’ai l’impression que sa ne me quittera jamais vraiment…

Je ne sais pas trop quoi faire,je n’arrive pas a en parler,seulement a écrire car sinon je fond en larmes.
Je suis suivie par des psychologues et ils sont au courant de la situation mais j’esquive le sujet a chaque rendez-vous car j’ai trop honte d’en parler.

  • Amitié, Amour, Famille
Réponse

Bonjour,

Ce que tu décris dans ton message sont des manifestations courantes lorsque l'on a subi des attouchements et des abus sexuels. 

Même si ce monsieur est atteint de trisomie, cela ne lui donne pas le droit de commettre ces attouchements (et s'il est seul dans un bus, c'est qu'il a déjà une autonomie suffisante). Avec qui pourrais-tu parler du fait que tu ne te sens pas en sécurité et que tu as peur de tomber sur ce monsieur ? 

Nous voyons deux pistes. Dans la première, il serait important que tu puisses parler de cela avec tes parents pour que vous puissiez trouver ensemble comment tu peux te sentir en sécurité. Tes parents pourraient aussi prendre contact avec les personnes qui s'occupent du monsieur (nous imaginons qu'il est peut-être en foyer) afin de trouver des solutions. À nouveau, ce n'est pas parce que la police a décidé de ne pas l'arrêter que rien n'est possible.

Ensuite, comment pourrais-tu faire pour réussir à parler de tes craintes et des conséquences de ces attouchements aux psychologues que tu vois ? Effectivement, nous savons que ce n'est pas simple à aborder comme discussion.

Est-ce que tu pourrais demander à tes parents (ou à d'autres personnes de confiance) de t'aider à leur en parler ? Sinon, avec les psychologues, tu n'as pas forcément besoin de parler des actes en eux-mêmes, mais est-ce qu'il serait possible pour toi de parler des conséquences des actes (ne plus mettre des shorts, les images qui te reviennent et ne pas être à l'aise dans le bus et que tu ne te sens plus en sécurité) et de leur demander comment ils pourraient t'aider dans ta vie de tous les jours ?

Nous te mettons aussi ici en lien, l'adresse d'un centre de thérapie spécialisé pour les personnes qui, comme toi, ont subi des abus. Peut-être qu'ils pourraient aussi t'aider au besoin

Nous te souhaitons plein de courage, tu es sur le bon chemin ! Et nous restons à ton écoute si tu as besoin !

l'équipe ciao.


Centre thérapeutique pour traumatismes dont les agressions sexuelles - CIAO

Dernière modification: 23 juin 2022

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème