Ciao.ch

Une amie proche veut se suicider

17 décembre 2021

Question (Garçon / 2007)

J'ai une amie proche qui veut se suicider, elle a déjà essayé plusieurs fois de le faire. Elle est dépressive depuis longtemps. Elle se mutile, elle fume et elle se drogue.
Elle a été adoptée par ses parents et elle dit qu'elle ne se sent pas "chez elle " car elle ne leur ressemble pas. Elle s'entend très mal avec ses parents surtout sa mère qui est gentille avec elle en public alors qu'à la maison elle lui crie dessus en permanence. Une partie de l'année scolaire passée elle n'est pas venue à l'école parce que sa psy lui a interdit (alors qu'elle aurait préféré y aller) et sa mère a utilisé ça comme prétexte pour lui interdire totalement de sortir.
Son ex-petit copain l'espionne partout sur internet (elle le bloque mais il crée un autre compte à chaque fois). Hier il est venu depuis Neuchâtel jusqu'à Moudon juste pour la voir alors qu'elle lui a bien dit qu'elle n'était pas d'accord. Ils ont parlé et ont décidé qu'il devait arrêter de lui parler. Il a recommencé ce matin en la traitant de pute puis en lui disant qu'elle était "la femme de sa vie".
Des gens l'insultent parfois à l'école où dans la rue. Ils la traitent de sataniste, ils disent qu'elle est trans alors que c'est faux juste parce qu'elle est thaïlandaise.
Elle déteste les psychologues parce qu'elle en a eu que des mauvais.
Comment faire pour l'aider à aller mieux ?

  • Harcèlement
Réponse

Bonjour,

Nous comprenons que tu t’inquiètes pour ton amie. Les différents éléments que tu nous rapportes sont en effet préoccupants. Ton amie a besoin d’aide et que tu sois là pour elle compte déjà beaucoup. Cependant, elle a besoin d’un soutien auprès d’un·e professionnel·le. Tu dis qu’elle n’aime pas les psys. Cela peut parfois prendre du temps avant de rencontrer quelqu’un qui nous corresponde. Néanmoins, il est important qu’elle le trouve afin de pouvoir aller mieux. Est-ce qu’au sein de l’école il y aurait un·e professionnel·le vers qui vous pourriez vous tourner ? Ce peut être le psychologue ou bien l’infirmier·e ou conseiller·e social·e. A-t-elle un bon lien avec sa ou son pédiatre ? Cela pourrait également être une démarche à entreprendre.

Au vu de ce que tu nous rapportes, nous pensons que ce qu’elle vit est trop lourd pour qu’elle puisse aller mieux sans s’appuyer sur une aide professionnelle. Tu peux l’accompagner dans cette démarche ! Si ses idées suicidaires deviennent trop envahissantes, il faut qu’elle se dirige vers les urgences de l’hôpital le plus proche. Si toi-même tu es trop inquiet et souffre de cette situation, n’hésite pas à aller parler à un·e adulte de confiance autour de toi. Tu peux également appeler le 147, c’est une ligne d’écoute pour les jeunes accessibles 24h/24 et 7j/7.

L’équipe Ciao te soutient et t’encourage dans ces démarches !

l'équipe ciao.

Dernière modification: 20 décembre 2021

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème