Ciao.ch

Je connais une personne qui dit se sentir plutôt trans ou non binaire...

18 septembre 2021

Question (2002 / Suisse, Vaud)

Bonjour !
Je vous écris pour quelqu'un que je connais très bien et qui m'a récemment dit se sentir plutôt trans ou non-binaire. Après plusieurs discussions, j'ai la nette impression que cette personne pencherait plutôt sur le non-binaire mais qu'elle se résigne à ne pas l'être à cause de la formation qu'elle entreprend. Cette personne va travailler dans la chiropratique.
En Suisse, étant considéré comme médecin, cette personne pense que cela ne fait pas sûr de soi ni approprié à la profession d'être dans un entre-deux (surtout pour la région de laquelle on vient, des montagnes, où les gens ne sont pas très ouverts sur ce sujet).
Est-ce que cette perception est juste ? Est-ce que l'impact professionnel serait trop grand et impliquerait une perte de patients trop importante (déjà que la chiro n'est pas très connue...)?
Est-ce qu'il vaut mieux avoir le métier qui vous plaît mais pas forcément être comme vous voudriez ou prendre le risque de correspondre à qui vous êtes mais de ne pas pouvoir faire le métier de ses rêves ? Est-ce que la population suisse est prête à avoir des médecins non-binaires ?
Quel est votre avis sur la question ?
Merci beaucoup et bonne journée !

  • Sexualité
Réponse

Hello,

Tu te questionnes par rapport à une de tes connaissances qui ne se positionne pas au niveau de son genre. Non binaire? Trans? Tu te demandes si son choix de métier peut expliquer sa décision de ne pas se définir.

Chaque personne va suivre un cheminement pour apprendre à se connaître et décider comment elle se définit... ou pas. La question du genre n'est pas en lien avec les compétences professionnelles d'une personne. Il n'est donc pas nécessaire de se définir comme homme cis, femme cis, personne non-binaire, personne trans, etc. dans le cadre de son travail. Même si aujourd'hui, certains milieux professionnels ont une culture très binaire et que le fait de ne pas se définir selon son sexe biologique pourrait être mal perçu.

Nous ne connaissons pas les raisons pour lesquelles la personne que tu connais ne souhaite pas  se définir aujourd'hui. Et cela lui appartient. Chaque personne poursuit son chemin vers le bonheur du mieux qu'elle peut. En chemin, elle peut rencontrer des gens qui la soutiendront, et d'autres qui ne lui faciliteront pas la tâche. Il sera alors important qu'elle n'oublie pas qui elle est et ne cherche pas à correspondre à ce que les autres attendent d'elle. 

Est-ce que la Suisse est prête à avoir des médecins non-binaires? Il en existe déjà. Toutes les déclinaisons du genre existent en Suisse. Si cela pose un problème à des personnes vivant en Suisse, elles devront comprendre que le problème vient d'elles, travailler sur elles-mêmes et faire en sorte de devenir de meilleures personnes. C'est en acceptant chaque personne pour qui elle est vraiment que nous pourrons réellement vivre ensemble. 

Nous ne pouvons que souhaiter que la personne que tu connais pourra suivre son chemin professionnel entourée de personnes bienveillantes. Peut-être qu'un jour elle se définira comme non-binaire. Peut-être comme trans. Peut-être ne se définira-t-elle pas. Ce n'est pas là le plus important. Elle sera dans le vrai tant qu'elle se fiera à ce qu'elle ressent.

Nous te souhaitons le meilleur.

l'équipe ciao.

Dernière modification: 22 septembre 2021

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème