Ai-je été victime de stealthing ?

31 mars 2021

Question (Fille / 2001 / Suisse, Jura)

Bonjour, je me permet d'écrire parce que je pense que j'ai ai été victime de stealthing.

Il y a 3 jours j'ai eu un rapport avec un garçon que je connais depuis quelques mois. Je ne pensais pas coucher avec lui mais après quelques verres c'est arrivé.

Il a mit le préservatif (que j'ai trouvé un peu grand pour lui à première vue, mais je n'ai rien dit) sans presser le réservoir.
Il faut savoir que c'était ma première fois donc j'étais un peu stressée et je crois que mon vagin ne s'est pas bien lubrifié.

Au bout d'un moment, je lui demande si il a toujours le préservatif, et il ne l'avait plus !
On le cherche et je le retrouve sous ma cuisse.

Sur le coup je pense directement qu'il a glissé (en prenant en compte tous les critères d'avant) mais maintenant avec du recul je me demande si il ne l'a pas enlevé.
En effet à un moment j'étais de dos à lui et il a très bien pu le retirer sans que je ne m'en aperçoive.

Que pensez vous ? Je suis vraiment perdue parce qu'il me paraissait sincère..

Merci d'avance.

  • Violences
Réponse

Bonjour,

Dans la description que tu fais des événements qui te sont arrivés, nous comprenons que tu étais ambivalente à propos de ce rapport et que l'alcool a participé au fait que tu acceptes.

L'ambivalence du moment peut, par la suite, se reporter sur comment les choses se sont déroulées et mettre en question le fil des événements.

Il y a un mélange entre ce que tu as ressenti sur le moment et ce que tu ressens par après. Et il y a aussi les différents plans de ce que te disent tes ressentis et ce que te disent tes pensées.

Il est donc extrêmement difficile de répondre à ta question.

Comme tu le signifies, il y a en effet 2 scénarios possibles, stealthing ou pas stealthing.

Si ce garçon a effectivement pratiqué le steahlthing, sache que cette pratique est interdite en Suisse et dans plusieurs autres pays. Elle fait partie des agressions sexuelles. Le code pénal suisse dit qu'il est considéré comme :

"Un acte d’ordre sexuel commis sur une personne incapable de discernement ou de résistance (art. 191 du Code pénal)".

Si une pénétration non protégée a donc eu lieu sans ton consentement, nous t'encourageons à prendre une pilule d'urgence (si tu n'es pas protégée par ailleurs avec une contraception hormonale) et à faire un test de dépistage des IST.

Nous aimerions aussi souligner que tu avais senti ce garçon sincère sur le moment, nous te renvoyons à tes ressentis. Les ressentis sont en général plutôt justes.

Nous t'encourageons donc à en parler avec ce garçon, en étant très à l'écoute de ce que tu ressens. La manière avec laquelle il va te répondre t'aidera peut-être à éclairer tes questions.

À bientôt sur ciao,

l'équipe ciao

Dernière modification: 2 avril 2021

Les dernières questions