Suis-je un·e bon·ne ami·e?

6 Octobre 2020

Question (Fille / 2006 / Suisse, Vaud)

Bonjour, ma meilleure amie a rompu avec son copain il y a quelques temps alors qu'elle l'aime toujours, ça la tourmente beaucoup. J'essaie de l'aider comme je peux, ayant vécu des choses non-réjouissantes, je m'efforce de lui enseigner la vie, de lui montrer la voie en lui disant ce qui m'a fait tilt à moi mais elle n'est pas dans une forme très réjouissante malgré tout.
Je suis suivie psychologiquement, ne vous inquiétez pas pour moi, mais je m'inquiète pour elle parce que cela lui pèse énormément. Mon amie (on va l'appeler Gisèle) est dotée d'une piètre opinion d'elle même, elle se traite constamment de merde etc..enfin les aléas de l'adolescence. Gisèle est quelqu'un de très bien auquel je fais énormément confiance et je crois en elle, je sens qu'elle est capable de s'en sortir très bien mais on ne lui a pas appris à gérer ses émotions et elle se laisse entraîner par elles.
Ce qu'il faut savoir, c'est que la situation est plus vaste que ça. À la base, nous étions quatre potes, deux filles (Gisèle et moi) et deux garçons (qu'on appellera Gérard et Bertrand). Pendant le confinement, deux couples se créent, (mon amie et Gérard + Bertrand et moi) et tout le monde est content bien que cela soit un gros changement.
Malgré que Gisèle aie obtenu ce qu'elle voulait, elle n'est toujours pas heureuse, et son avis est très lunatique à propos de son copain; une fois sur deux c'est il est con j'en ai marre et quelques fois elle s'enjaille sur sa nouvelle photo de profil. Enfin, bref, ils finissent par rompre assez violemment et ça fait du mal à tout le monde.
Et c'est, bien évidemment, à ce moment là qu'elle se rend compte d'à quel point elle l'aime, ça lui fait beaucoup de mal, enfin bref. Sachant que pour Bertrand et moi cela se passe très bien, elle est légèrement jalouse(pas méchamment mais quand même un peu).
Tout ça pour vous dire, que dois-je faire ? J'ai déjà beaucoup pris sur moi pour que les choses marchent et la situation peut vraiment être lourde à certains moments. Gisèle et moi avons déjà parlé à notre prof principale mais je doute que ça soit suffisant...
Enfin bref, que pensez vous de ça ? Ai-je bien réagi?
Merci d'avance de votre réponse

  • Moi, toi et les autres
Réponse

Bonjour,

Pour répondre à ta question nous allons prendre l'aide d'un philosophe, Aristote, qui disait qu'un ami est un seul esprit qui habite en deux corps.

En ce sens, tu es vraiment un·e bon·ne ami·e! Tu t'inquiètes par rapport au bien-être de ton amie et te poses des questions par rapport à ton propre comportement en relation avec elle. En plus, tu essaies effectivement de changer son humeur en lui "enseignant la vie", comme tu l'as dit assez joliment.

La question qui se pose maintenant : est-ce qu'il serait possible que tu fasses trop ? Tu disais que tu essaies lui montrer "la voie". A-t-elle vraiment besoin de ta voie ? Serait-il peut-être mieux de la laisser trouver sa propre voie ?

Tu disais également que tu prends beaucoup sur toi pour que "les choses marchent" et que cela peut devenir parfois lourd ce qui est tout à fait compréhensible. Tu as aussi une vie à vivre. Ton bien-être devrait être au même niveau que celui de ton amie. Pour reprendre Aristote, si vous êtes un seul esprit, ton amie devrait avoir la chance de s'apercevoir qu'un des corps souffre et de prendre soin de celui-ci.

Nous te souhaitons le meilleur et restons à ton écoute,

l'équipe ciao

Dernière modification: 8 Octobre 2020

Les dernières questions