Malgré moi, je lui ai dit oui...

5 Août 2020

Question (Fille / 2004 / Suisse, Vaud)

Bonjour,
Je fais appel à vous car j'ai besoin de mettre des mots sur ce que j'ai vécu.
Je sortais avec un garçon et lorsque nous étions ensemble il a commencé à vouloir que je lui envoie des photos de moi dénudée. Sauf que je me suis vite rendu compte que je n'aimais pas ça et que je ne me sentais pas prête mais lorsque je lui en ai parlé il m'a dit qu'il irait voir ailleurs si je ne pouvais pas lui donner ça. J'avais des sentiments pour lui et ne voulais pas le perdre donc j'ai fait ce qu'il me demandait à contre-coeur.
Un jour il a voulu aller plus loin et était pressé de faire notre première fois (puisque ça devait l'être pour nous deux) . J'ai refusé plusieurs fois car je ne me sentais absolument pas prête mais il étais de plus en plus pressant et j'ai fini par céder sous sa pression par peur de le perdre.
Depuis j'ai trouvé le courage de le quitter mais je me sens salie et j'ai l'impression qu'on m'a volé ma première fois.
Je suis perdue car je ne sais pas comment considérer ce qu'il m'est arrivé. Est-ce considéré comme une agression? Puisque même si c'était malgré moi j'ai dit oui.

Merci d'avance pour votre aide.

  • Sexualité
Réponse

Salut,

Tu nous dis que ce garçon a obtenu des photos dénudées de toi (c'est une pratique qui est tolérée par la loi pour autant que les deux soient d'accord et que les photos ne soient pas diffusées plus loin), mais également une relation sexuelle. Tu as essayé de lui communiquer ton désaccord à plusieurs reprises, mais cela n'a servi qu'à augmenter la pression qu'il a exercée sur toi. 

Tu te sens perdue. Ce sentiment nait du fait que le comportement que tu as eu ne correspond pas à ce que tu penses et à ce que tu ressens. Quand on fait quelque chose contraire à ce que l'on voudrait, on ne sent pas bien. C'est tout à fait humain. 

La vraie question est: pourquoi l'as-tu fait? Tu as déjà des bouts de réponses dans ta question. Tu écris que tu as donné les photos "à contre-coeur", que tu as "cédé sous sa pression par peur de le perdre". Il semble assez évident qu'il y a eu de la manipulation de la part de ce jeune homme, au détriment de tes sentiments. 

Tu nous demandes s'il s'agit d'une agression. Selon la loi suisse (qui n'est pas la plus moderne qui soit), on parle déjà de contrainte sexuelle ou de viol quand il y a eu "des pressions d'ordre psychique". Donc même si la femme dit oui, s'il y a eu des pressions pour qu'elle le fasse, c'est punissable par la loi. Le prouver, c'est une toute autre histoire. Juridiquement, cela n'aboutit que très rarement. C'est souvent la parole de l'un contre celle de l'autre et le doute profite toujours à l'accusé.  

Le plus important, c'est ce dont tu as besoin aujourd'hui pour aller bien. Il y a du positif dans ton histoire. Premièrement, tu as réussi à le quitter. Ce n'est jamais facile de quitter quelqu'un de manipulateur, mais tu l'as fait. Tu peux donc déjà être fière de toi. Ensuite, tu es capable d'analyser ce qui t'est arrivé avec beaucoup de justesse. Cela montre les compétences et les qualités qui sont en toi. La dernière chose est que, forte de cette expérience, si à l'avenir tu recroises une personne manipulatrice, tu pourras plus rapidement décoder ce qui se passe et t'extraire de cette situation. 

Sur cette base, demande-toi maintenant ce qui pourrait faire que tu ailles mieux. Ouvre le champ des possibles. Cela peut aller d'une action symbolique (comme écrire une lettre à ce jeune homme où tu "vides ton sac" et ensuite la brûler, pour aller de l'avant) à une action réparatrice (qui peut être juridique ou thérapeutique). 

Quoiqu'il en soit, le temps t'aidera aussi à soigner tes blessures.

Nous te souhaitons le meilleur,

l'équipe ciao

Dernière modification: 7 Août 2020

Les dernières questions