Question (Fille / 2008)

Bonjour, je suis totalement perdue.
Je suis au gymnase et en ce moment je suis fatiguée de me lever pour aller à l'école et travailler sur des choses qui ne m'intéresse pas en général. Et surtout le fait de rentrer et devoir encore travailler. Parfois je vois ma famille se promener et jouer à des jeux de société ensemble alors que moi je dois travailler. Et ça me blesse toujours. J'ai toujours une pression constante qui me dit «demain t'as ce test, dans 1mois t'as cet exposé, après tu dois faire ça et si». Ça me stresse vraiment toute cette pression et au fil du temps ça m'a dégoûté et complètement démotivé. Et tous ça même pendant les vacances.

Je n'ai même plus trop envie de rigoler en classe avec mes copines. Il n'y a pas une semaine voir un jour sans que je suis angoissée ou que je pleure. En classe j'ai parfois la gorge qui se sert comme quand on se retiens de pleurer. Même si je sais qu'il y a du travaille partout et d'autre facteurs stressants en apprentissage. Et que les études sont parfois passionnantes et que a ouvre pleins de portes.

On m'a beaucoup encouragé pendant le collège. On me disait que j'allais avoir un bel avenir et tout ce qui suit .Ça me donnais confiance et je me sentais limite un peu supérieure. Alors ça m'a mis dans la tête que quitte à gâcher ma vie à étudier très dur j'aurai un beau métier avec un bon salaire et j'aurai une belle vie. Maintenant je suis dans une école plus poussée pour me préparer, je me dis que c'est un chemin comme les autres. Mais j'ai peur de regretter mon choix si je décide de prendre un chemin plus adapté à mon rythme. J'ai peur de me dire plus tard «j'aurais du me forcé pour avoir un meilleur salaire». Surtout que en réalité je ne suis pas sûre à 100% de ce que je souhaite faire toute ma vie.
Mais voilà moi ce qui me rend heureuse c'est de passer du temps avec la famille et mes amis, voyager de temps en temps et pouvoir pratiquer des activités que j'aime. Mais vraiment j'en peux plus de toute cette pression j'ai envie de partir.

Je m'en rappelle avoir eu un gros décrochage au début du collège et j'avais hâte de sortir de l'école. Et c'est vrai que même en dernière année quand je voulais faire le lycée, ça me donnais envie de voir mes potes faire des stages et me dire qu'ils vont en apprentissage. Je regrette de ne pas avoir fait de stages et foncer tête baissé sur "la facilité". Quand je voyais ma sœur en apprentissage par exemple, elle travaillait dur mais elle allait tous les jours faire son hobby sans stresse, elle s'achetait des choses qui lui font plaisir etc... Moi aussi j'ai envie de cette indépendance. Seulement voilà, je partirais donc dans un projet complètement différent qui m'apporterait moins de portes et moins de possibilités pour moi. Alors c'est vraiment cette peur du regret qui me bloque. Je suis complètement perdue j'ai envie de quitter le lycée mais j'ai peur de regretter plus tard mais au final mais vraiment besoin d'avoir un rythme différent parce que pour une fois je pense à mon besoin de me sentir bien dans ma tête.

C'est vrai que le lycée/gymnase ce n'est pas la mort en sois. Est-ce que j'éxagère ? Parce que j'avais de très bonnes notes et moyennes au collèges mais j'avais pas autant de pression etc... Donc est-ce que les études sont vraiment faites pour moi ? Que dois-je faire ; écouter mon cœur et faire quelque chose de moins pesant pour moi en sachant que je ne pourrais pas aller à l'université ou continuer malgré mon mal-être mais en sachant que j'aurai un bel avenir ?

Réponse

Bonjour,

Nous comprenons que tu as choisi la voie gymnasiale pour arriver à ton objectif de faire l'université et comme tu n'es pas heureuse dans ton quotidien, tu remets en question ce choix, mais tu as peur de regretter. Tu penses à faire un apprentissage, ce qui te conviendrait mieux, mais des proches t'ont encouragée à choisir les hautes études dans le but de te garantir un avenir et un bon salaire.

Il n'est pas forcément vrai que des études universitaires aboutissent sur un travail mieux payé qu'un apprentissage. Cela dépend de beaucoup de facteurs, dont le domaine d'études suivi notamment. Certaines professions certifiées par un CFC ont de très bonnes conditions salariales. 

De plus, si tu choisis de t'orienter sur l'apprentissage, cela ne ferme pas les portes définitivement. Il est possible de s'inscrire à l'université aussi, avec des compléments de formation (maturité professionnelle, passerelles...). Nous te conseillons de prendre contact avec l'orientation professionnelle (adresse en lien) pour connaître toutes les options qui s'offrent à toi. Certaines personnes trouvent difficile de suivre des études à 16 ans, mais se sentent prêtes à 20 ans. 

Nous t'encourageons aussi à partager tes pensées et tes émotions avec ta famille. Ils pourront te soutenir en s'adaptant, par exemple, à ton programme et en t'incluant dans leurs activités. Mais, ils pourront également t'aider à trouver d'autres solutions pour que tu arrives à enlever un peu cette pression. 

Un.e professionnel.le (lel.la psy scolaire, l'infirmier.ère scolaire, un.e prof de confiance, etc.) pourrait également t'aider à comprendre tes sentiments, à les canaliser et à prendre des choix réfléchis en évaluant les pour et les contre. Les sentiments que tu décris ne sont pas anodins, cela doit être très difficile de vivre avec. Nous t'encourageons donc à demander de l'aide autour de toi. Il ne faut pas rester seule avec cela. 

N'hésite pas à revenir sur ciao si tu as encore des questions.

Bonne chance dans tes démarches !

l'équipe ciao.


Office cantonal d'orientation scolaire et professionnelle - Adresses utiles - ciao.ch
Dernière modification le 29 janvier 2024

Avec le soutien de

Avec le soutien financier de la Confédération, en vertu de l'ordonnance sur des mesures de protection des enfants et des jeunes et sur le renforcement des droits de l'enfant.

Ouvrir les actions