Eglise catholique et homosexualité

11 octobre 2018

Question (Garçon / 1997 / Jura)

Bonjour, alors voilà ça fait plusieurs semaines qu'une question tourne dans ma tête et dont je ne trouve pas de réponse.

Je suis né dans une famille catholique pratiquante donc j'ai été au cathéchisme durant toute mon enfance. Connaissant bien ma religion, certains points me perturbent en ayant acquis une certaine maturité et un regard différent de celui d'un enfant.

Je ne comprends pas certains péchés capitaux, notamment l'homosexualité étant un acte abominable qui damne en enfer. J'ai des amis homosexuels hyper gentils qui ne font de mal à personne. C'est pourquoi je ne comprends pas certains passages de la bible les condamnants.

Est-ce vraiment grave l'homosexualité ??

  • Religions et Croyances
Réponse

Bonjour,

Plus que jamais depuis des siècles, la question de l'homosexualité est présente dans la société occidentale, et de plus en plus dans d'autres cultures sans doute grâce à la mondialisation.

L'OMS ne considère plus que c'est une maladie depuis le début des années 90, ce qui n'est pas si vieux...

Tu expliques l'enracinement catholique de ta famille et tes questions sur ce que dit l'Eglise catholique à ce sujet.

Il est vrai que le Catéchisme de l'Eglise catholique (texte officiel) condamne l'homosexualité pratiquée dans l'intimité, mais pas les homosexuel·le·s en tant que personnes à part entière et à aimer.

Le Pape François - interrogé sur le sujet - a eu une belle formule : « Si une personne est gay et cherche le Seigneur avec bonne volonté, qui suis-je pour la juger ? » Cela montre qu'il n'y a pas qu'un seul et unique discours, celui qui condamnerait les personnes homosexuelles à l'enfer... Tu peux retrouver un développement intéressant dans l'article suivant : https://www.revue-etudes.com/article/qui-suis-je-pour-juger-16391

L'homosexualité en tant que telle ne fait pas partie des sept péchés dits "capitaux" (même si elle ferait partie de "la luxure"), mais c'est vrai qu'elle apparaît dans l'Eglise catholique comme une pratique intime à laquelle renoncer, même si on reconnaît que des personnes sont nées homosexuelles et que ce n'a pas été un choix pour elles. Voir: https://croire.la-croix.com/Definitions/Lexique/Homosexuel/Eglise-et-homosexualite

Dans l'Antiquité, notamment dans le monde greco-romain, l'homosexualité ne posait pas autant de problèmes que dans le monde moderne. Et c'est sans doute à partir d'interprétation de textes de la Bible qu'on en est venu à l'homophobie en Occident.

Aujourd'hui, les interprétations de la Bible à ce sujet sont multiples, selon les sensibilités, les a-prioris théologiques, et les courants auxquels on se rattache. Certaines Eglises issues de la Réforme, notamment dans les pays du nord de l'Europe, ont totalement accepté l'homosexualité comme une réalité de vie et d'être pour certaines personnes. Des mariages homosexuels sont célébrés et des pasteurs/prêtres luthériens sont ouvertement homo.

Dans l'Eglise catholique, ce sujet fait encore débat, même à Rome, comme le montre l'engagement de ce père jésuite américain qui plaide pour un accueil beaucoup plus large des personnes homosexuelles et pour un changement de regard de la part des catholiques : https://www.jesuites.ch/news/dernieres-news/1073-le-plaidoyer-du-jesuite-james-martin-pour-l-accueil-des-lgbt

Dans l'Eglise catholique, comme dans les autres Eglises, il existe des personnes avec lesquels on peut parler, débattre dans le respect des avis de chacun·e. Ce serait bien que tu puisses trouver autour de toi des personnes "d'Eglise" de confiance, avec lesquels tu pourrais poursuivre la réflexion, si tu le souhaites, évidemment.

En tout cas, merci pour ta question. Il est tellement important de regarder tout être humain, quelle que soit son identité sexuelle, avec un maximum de respect.

l'équipe ciao

Dernière modification: 16 octobre 2018

Les dernières questions