Ciao.ch

Tenir le coup jusqu'à ma première session chez le psy

13 septembre 2021

Question (Fille / 2007 / Suisse, Vaud)

Bonjour

Je n'ai pas d'amis.

J'ai de moins en moins de motivation pour l'école, pour tout, alors que c'est ma dernière année de scolarité obligatoire, où je dois le plus donner de moi-même, chercher mon travail, am future école, effectuer des stages, etc. mais je n'y arrive pas.

Je vois un psy dans 3 semaines mais je ne sais pas si je pourrais attendre si longtemps. Les jours passent aussi lentement qu'un bateau sur le rive. J'attends que les journées passent, sans en profiter, voire pire, parfois m'isoler, et faire tout mal... me coucher tard, culpabiliser pour un devoir, etc... J'ai mal. Je me sens mal dans mon "groupe" de "potes" depuis toujours, c'est-à-dire bientôt ans. Que faire?

Merci. Bonne soirée.

  • Estime de soi
Réponse

Bonjour,

Beaucoup de changements et de questionnements arrivent au même moment dans ta vie et te préoccupent. Dans ce genre de situations, il est facile de se sentir submergé·e. Tu as donc bien fait d’entreprendre des démarches pour aller voir un psychologue qui t’aidera probablement à travailler sur toi-même et te donner des clés pour comprendre la situation de mal-être général dans laquelle tu te trouves aujourd’hui. Et même s’il est frustrant de devoir attendre avant de le rencontrer, tu peux profiter de ces trois semaines pour déjà commencer à prendre soin de toi.

Dans ton message, tu dis avoir l’impression de « faire tout mal » et ne pas être motivée pour l’école. Or, trop culpabiliser risque de te faire rentrer dans un cercle vicieux : Plus tu te mets la pression, plus tu as peur de mal faire, et moins tu as envie de te lancer… Il est bon d’avoir à cœur de faire bien les choses, mais parfois, pour bien faire les choses, il vaut mieux s’écouter et se préserver, pour pouvoir mieux réattaquer à un autre moment plus adéquat.

Une bonne astuce pour pouvoir observer son progrès est de lister, avec le moyen qui te convient le mieux, des petits objectifs pour la journée et les moyens pour les accomplir. Ainsi, même si les buts à plus long terme ne sont pas encore atteints car ils nécessitent plus du temps, tu pourras quand même réaliser que tu avances, pas à pas. Si ce genre de petites astuces t'intéressent, tu peux aussi aller lire les différents articles cités en dessous de ta question.

Comme tu sembles être dans une période prône au changement, il n'est pas étonnant que tu te poses aussi des questions par rapport à ton groupe d'amis. Y'a-t-il des situations spécifiques où te sens mal, lorque tu es avec eux ? Ou au contraire, des situations où tu te sens bien (ou en tout cas un peu moins mal) ? Il peut être intéressant pour toi de te poser ces questions pour pouvoir déterminer où se situe le problème, et comment le régler. Si besoin, n'hésite pas à faire part de tes réflexions sur le sujet à ton psychologue lorsque tu le rencontreras.

Nous t’encourageons dans le travail sur toi-même que tu es en train de faire.

À bientôt sur ciao,

l'équipe ciao.


Se faire plaisir et s’aérer les neurones
Les 10 trucs de la petite voix saboteuse
Déprime, blues

Dernière modification: 17 septembre 2021

Les dernières questions

Voir les autres questions du thème