Je me sens humiliée suite à des abus sexuels

31 Août 2020

Question (Fille / 2004 / Suisse, Genève)

Bonjour, CIAO je viens vous parler ici de ma relation avec mon ex copain.
On s'est séparé en Novembre 2019. Ça faisais des années que j'étais amoureuse de lui avant qu'on se mettent enfin ensemble, et on resté ensemble un peu moins d'un an.

Malheureusement, c’était quelqu’un de toxique pour moi, il me trompait, me faisait du chantage etc mais moi j’étais tellement amoureuse que je ne me rendais compte de rien. J'étais complètement manipulé et sous son emprise.
Peut de temps après ma séparation je me suis mise à repenser aux choses négatives qu’ils s’étaient passés entre nous.
Par exemple, mon ex voulait tout le temps que je lui envoie des photos et des vidéos de moi nue,et parfois il « m’obligeait » a en envoyer. La plus part du temps j’étais d’accord mais il y avait des fois ou je le faisais par contrainte, par peur qu’il me quitte etc.
Une fois, il a même montré une photo de moi nue a son meilleur ami et à d'autres potes à lui, alors qu’il m’avais juré qu’il n’avait pas fait de capture d’écran ( il a dû installer une application ou on ne voit pas quand on fais des captures d’écran). Je me suis senti humilié mais je n’ai pas plus réagi que ça car j’étais totalement sous son emprise. D'ailleurs je pense qu'il a toujours ces photos à l'heure actuelle...

Une autre fois, j’étais chez lui et il voulait avoir une relation sexuelle avec moi. Ce n’était pas la première fois qu’on le faisait, on le faisait assez souvent et j’étais toujours consentante enfin aucuns problèmes. Mais ce jour là, je n’en avais pas envie, je vivais des choses assez difficiles pendant cette période, donc je n’avais pas envie de coucher avec lui ( mon ex copain était parfaitement au courant de la situation et de mon mal être du moment, qui était en partie en rapport avec lui) mais pourtant il a continué à insister alors que je n’arrêtais pas de lui dire non. Pendant 20-30min il n’a pas arrêter de parler de ça, alors que ça se voyait clairement que je n’avais pas envie.
Au bout d’un moment, il a arrêté de me parler, il m’a « boudé ». J’avais peur qu’on se sépare, qu’il se lasse de moi, car il y avait des problemes dans notre couple a cette époque la.Donc j’ai consenti a couché avec lui.Pendant le rapport, j’avais les larmes aux yeux, je me sentais mal, il me faisait mal, mais je ne lui ai jamais dis d’arrêter. C'étais un rapport froid, sans aucuns préliminaire ni même un signe d'affection, on était toujours habillé, on ne s'embrassait même pas... Il était derrière moi..J’ai conscience que ce n’est pas un viol, je ne veux pas me faire qualifier de victime ou quoi que ce sois, je sais que des femmes se font réellement violées et c’est terrible, mais j’ai eu du mal a vivre ça et après parler de sexe avec lui ou même avoir des contacts physiques m’ont énormément dérangé. D'ailleurs même aujourd'hui je ne me vois pas re coucher avec quelqu'un, je ne pense pas y arriver ( genre du sexe avec une pénétration quoi).

Encore une autre fois, au tout début début de la relation, il voulait que je suce. Je n'avais jamais fait ça, j'étais innocente enfin je n'avais vraiment pas envie de passer à l'acte. Il m'en a parler pendant des semaines jusqu'a ce que je craque. Je savais que d'autres filles pouvaient lui en faire si moi je n'en étais pas capable, alors pour le garder auprès de moi je me suis forcé.
Et j'ai détester. Vraiment je crois que plus jamais je ne ferais ça, je n'ai jamais été autant humilié de ma vie.
Il me rabaissait et disait que je le faisait mal ( normal je ne l'avais jamais fait !), et il m'obligeait à continuer. J'ai dû le faire pendant je sais pas, 15min, et c'était atroce. En plus j'étais mal positionné, dans une position absolument pas confortable et lui ne s'en souciait pas. Je me souviens qu'il appuyait sur ma tête pour que son sexe aille le plus loin possible dans ma bouche. J'ai crue que j'allais vomir. C'étais terrible.

Une autre fois encore, on ne pouvait pas aller chez lui parce que son père était là enfin bref, et il voulait absolument qu'on couche ensemble toute les semaines ( on se voyait une fois par semaine donc à chaque fois on était "obligé" de coucher ensemble). Il m'a emmener dans un truc, dans une sorte de pont mais fermé, comme un looon tunnel qui surplombais la rivière. Mais c'étais fermé enfin on ne pouvait pas nous voir. Il faisait très noir la dedans, je devais allumé la lumière de mon téléphone. Ce jour là on ne pouvait pas coucher ensemble car j'avais mes règles, alors je l'ai sucé car il voulait absolument du sexe.
Là encore, c'était atroce. Bon j'y arrivait mieux donc il ne m'humiliait plus, mais je sais pas l'endroit était lugubre et je me suis sentie un peu comme une prostitué. Je me dégoûte. Là en l'écrivant je me sens très mal. En plus des gens de mon école l'on su et je me suis fait insulté à cause de ça. Je lui ai donné mon consentement, pourtant j'ai l'impression de ne pas l'avoir fait, et qu'inconsciemment j'étais forcé de le faire.
Enfin voilà. Ensuite on s'est quitté quelques mois plus tard pour diverses raisons.

Seulement, il y a 3 mois environ, il est revenue vers moi. Pour s'excuser, pour récupérer. Au début, je voulais l'envoyer bouler mais j'étais dans une période ou j'étais (et je suis toujours) très seule. Alors on a parlé et j'ai bien voulue qu'on se voit, pour parler rien de plus.
Sauf qu'après avoir usé de ses charmes et de ses paroles/excuses/actes très convaincant on s'est embrassé. Et dans les semaines qui ont suivit on s'est vue et on s'embrassait, parfois on se caressait c'est tout. Enfin bref.

On était pas vraiment ensemble, je lui disais que je n'avais pris aucunes décision et que pour le moment on était célibataire, je l'avais prévenue que je pouvais lui dire qu'enfaite je voulais pas me remettre avec lui.
Malgré tout il est resté, il a tenue à essayé de me ravoir auprès de lui même si il devait attendre et potentiellement devoir essuyé un refus de ma part. Je voyais vraiment qu'il avait évoluer et changer, ce n'étais plus vraiment le même homme. J'étais sur un petit nuage.

Sauf qu'après je suis partie en vacances pendant quelques temps et lui aussi, et on a donc arrêter de se voir.
Et c'est précisément là ou je me suis dis que c'étais impossible de me remettre avec lui. Tout les souvenirs de ma relation passé sont revenue, et je me suis dis que je ne pourrais jamais être avec lui et en même temps devoir repenser à cela à chaque fois que je le regarde. Je me suis demandé comment j'ai fais pour le laisser à nouveau posé ses mains sur moi, me toucher. Je me sens extrêmement coupable, bête et dégueulasse d'avoir pu le laisser me faire ça après ce qu'il m'avait fait.

Il y a quelques semaines j'ai donc pris la décision de l'oublier définitivement et de ne pas me remettre avec lui. Je lui ai expliqué, fait un loooong texte, on a beaucoup beaucoup parlé et il a finit par comprendre même si il est triste. Tout est finis.

Enfaite j'écris tout ça parce que je me dis que je suis idiote de me plaindre et de souffrir de ce qu'il m'a fait subir, alors que je le laisse revenir dans ma vie.. Je ne me sens pas légitime en tant que "victime" d'une certaine façon c'est de ma faute. Je le laissais me faire tout ce qu'il voulait, je lui pardonnait tout. Même des mois après j'ai céder à ses avances ! Pourquoi ai-je réagis de la sorte ???? Je me sens vraiment coupable.
Voilà, merci de m'avoir écouté..

  • Violences
Réponse

Bonjour

Nous te remercions de la confiance que tu nous accordes.
Ce que tu as vécu est terrible et d'une grande violence, nous comprenons toute la souffrance qu'il y a derrière tes paroles et nous te témoignons notre soutien et notre compassion.

Toutes les situations que tu décris sont des abus sexuels. Tu as dit non et ce non n’a pas été respecté.  

De plus, lorsque tu as donné ton consentement c’était sous la menace et dans la peur. Il ne s'agit donc pas de consentement. D'ailleurs tu parles à juste titre d'une relation ou tu étais sous emprise et ou tu ne pouvais donc pas être toi-même et agir en toute liberté.

Tu as accepté extérieurement de faire des actes sexuels, dans une relation ou il n'y avait aucun respect de ta personne, tu as été mise dans des situations où tu as été forcée d’exécuter ces actes, par des paroles et par des gestes, mais tout de toi le refusait : ton corps, tes émotions, tes sentiments, ton estime de toi, ...

Le plus important est que tu en sois sortie et nous te félicitons pour cela car  ce n'est pas si simple. Il faut une grande force pour faire ce pas et tu as montré que tu as cette force. Nous t'encourageons à rester sur cette voie et à t'écouter toi et tes besoins et non plus les besoins des autres. 

Cependant il est primordial de prendre soin  de ton corps, de tes émotions, de tes sentiments, etc. De toutes ces parties de toi qui ont été bafouées et humiliées lors de ces expériences. Tu as déjà commencé en rompant la relation avec cette personne, puis en restant éloignée, puis en nous écrivant. Le pas suivant est de te faire aider pour dépasser les traumatismes que laissent les abus sexuels. 

Comme tu le dis très justement, la sexualité est atteinte à plus long terme, par exemple tu n'as plus envie de rapports avec pénétration.

Il existe des moyens pour "réparer " le mal fait aux filles et aux femmes dans ces situations et il existe à Genève un lieu ou tu peux te rendre pour traiter ces traumatismes et te permettre de pouvoir ensuite vivre une sexualité bonne et libre de toutes ces mauvaises expériences. 

 Nous te conseillons de prendre rendez-vous au CTAS, ou tu trouveras des thérapeutes spécialisé.es dans le soin des abus sexuels. Les consultations sont remboursées par les assurances maladies de base. Nous te mettons l’adresse en lien.

Nous insistons sur le fait qu’il existe en toi une partie forte qui sait que tu es une personne précieuse. Écoute-la et suis là ! Elle saura te mettre en relation avec des personnes respectueuses et bonnes pour toi. 

Et nous restons à ton écoute 

l'équipe ciao


Centre thérapeutique pour traumatismes dont les agressions sexuelles - CIAO

Dernière modification: 2 Septembre 2020

Les dernières questions