Jamais eu de relation sexuelle mais peur d’être enceinte

6 Juillet 2020

Question (Fille / 2006 / Suisse, Genève)

Bonjour , excusez moi de vous deranger.

J' ai 14 ans depuis quelques mois et je n' ai jamais eu de rapport sexuel de ma vie cependant je commence à avoir peur d' être enceinte malgré cela (En imaginant que quelqu'un m' ait violé dans mon sommeil où en aillant eu contact avec du sperme sans m' en rendre compte auparavant .)

Toute cette angoisse vient du fait que j' ai eu un retard de quelques jours dans mon cycle menstruel et que maintenant que je les ai elles sont beaucoup moins abondantes qu' habituellement .
Je suis terrifiée à l' idée d' être enceinte même si une part de moi se dit que c' est impossible je ne cesse de me dire "qui sait ?"

J' évite d' en parler à mes parents car premièrement j' ai une mauvaise relation avec ma mère (Elle m' insulte et me frappe mais c' est un autre sujet) Et deuxièmement car en parler avec mon père est considéré comme tabous.

Pour combler mes désirs je me masturbe uniquement au niveau du clitoris car me doigter me fait mal (Je pense avoir un vaginisme ou peut-être que c' est simplement car je suis vierge)

J' ai tout les signes des "règles anniversaires" je suis vraiment morte de peur.
Y a t' il ne serait-ce qu' un petit risque que je sois enceinte ?
(+ J' ai noté que mes seins avaient durcis ces derniers jours également)

Merci d' avoir lu , bonne journée

  • Sexualité
Réponse

Salut!

Nous entendons ta peur d’être enceinte et nous tenons à te rassurer : tu n’es pas enceinte !!!

A ton âge, il est normal et naturel d’avoir des règles irrégulières. Il faut souvent attendre plusieurs années avant que le cycle soit régulier (nombre de jours et quantité de sang). Chez certaines femmes, il reste irrégulier jusqu’à la ménopause (fin de règles).

De plus, le cycle menstruel peut être influencé et modifié par différents facteurs tels que : émotions fortes, changements de rythmes, activité sportive intense, perte de poids rapide et importante.

Le fait d’avoir quelques jours de retard et des règles moins abondantes n’est donc pas un signe de grossesse. Les seins durcissent souvent avant et pendant les règles, cela fait partie de ce qu’on appelle les symptômes pré menstruels et menstruels.

La peur d’être enceinte est assez fréquente chez les jeunes filles.
Elle peut être influencée par les valeurs familiales, culturelles et religieuses. Les jeunes filles ont peur d’être en conflit et déloyales avec leurs proches.
Il y a aussi la peur des conséquences d’une grossesse. Comment s’occuper d’un bébé alors que l’on est encore soi-même si jeune.
Cette peur peut aussi être liée à la peur de ne pas pouvoir être enceinte : est-ce que je suis déjà une jeune femme qui peut tomber enceinte, puis-je tomber enceinte, suis-je fertile ?

Cette peur est donc normale et naturelle, mais elle n’est pas pour autant agréable à vivre. Il est donc important de te rappeler que pour être enceinte il est nécessaire d’avoir eu des contacts intimes/relation sexuelle.

Le viol est un acte extrêmement violent qui marque. Tu n’as pas été violée dans ton sommeil, cela t’aurait réveillée.
Et tu ne peux pas avoir été en contact avec du sperme sans avoir partager une intimité avec un jeune homme.

Il est donc précieux d’écouter la part de toi qui te dit que c’est impossible. L’autre part (celle qui te dit « qui sait ») est justement ta peur. Et, dans cette situation, c’est une peur irrationnelle puisqu’elle ne s’appuie sur rien de concret.

Concernant la masturbation, il est précieux d’écouter ton corps ainsi que tes sensations.
Si introduire tes doigts dans ton vagin te fait mal, alors ne forces pas. Profite des sensations que t’offre ton clitoris. Avec le temps tu vas découvrir ton sexe (y glisser un doigt) et apprendre à développer ton plaisir. Il est donc bien trop tôt pour parler de vaginisme.

Tu nous dis que ta mère te frappe et t’insultes, et il est important que tu saches qu’il s’agit de violence, et que c’est interdit par la loi. Nous t’encourageons fortement à en parler à un adulte en qui tu as confiance ou à un professionnel·le de ton école (enseignant·e, psychologue, infirmier·ère scolaire, médiateur·trice scolaire). Ils sauront comment t’aider à faire cesser cette situation qui n’est pas normale.

Nous te souhaitons le meilleur et restons à ton écoute,

l'équipe ciao

Dernière modification: 7 Juillet 2020

Les dernières questions