Je doute de ma sexualité

22 Juin 2020

Question (Fille / 2006 / Suisse, Vaud)

Bonjour,
Il y a quelque temps je vous ai écrit parce que je doutais de ma sexualité. Pour trouver la réponse à ma question, j’ai attendu, je me suis posé des questions, et à ma plus grande surprise, j’en ai parlé. L’attente n’a rien donné.
Aucun ange n’ai descendu du ciel me dire que Je suis bisexuelle, ou aucun voyageur temporel n’est arrivé de 2038 pour me dire que si je continue à trop réfléchir, je vais finir par perdre 4 année de ma vie que j’aurais pu passer avec mon/ma bien-aimé(e). Les questions étaient les mêmes et je ne connaissais toujours pas les réponses.
Les seules choses que j’arrivais a retiré de mes questionnements était la peur, l’angoisse et l’ignorance. Et en parler je pense que ça m’a un petit peu aider.
On était 4 sur un jeu mais on parlait au lieu de jouer et 3 d’entre nous doutaient de son orientation sexuel alors la 4ème nous a posé des questions et a conclue que j’étais bi. C’est peut-être le fait que quelqu’un d’autre le dise qui m’a aider et maintenant je pense savoir ce que je suis.
Mais d’un autre côté il n’y avait que 4 questions qui étaient :
1. Es tu attiré par les femmes ? (Oui)
2. Si un garçon et une fille te demandent de sortir avec toi auquel tu dis oui ? (Garçon)
3. Crois tu en l’amitié fille-garçon ? (Oui)
Et je ne me souviens plus de la 4ème maid elle était tout aussi stupide que celles là. Elle a essayé de m’aider alors je lui en suis reconnaissante et sur le coup ça me paressait être du génie mais l’illusion a vite disparu et j’étais de nouveau tout aussi perdue.
Enfaite je crois que physiquement je suis plus attiré par les femmes que par les hommes : si une jolie femme passe devant moi je serai plus affecté que si un bel homme passe devant moi. Ou je serai plutôt affecté différemment.
Je ne peut pas décrire ma réaction mais je sais que je ne penserais pas la même chose. Mais sur un plan « social » on va dire, les hommes me correspondent mieux : plis tard je ne me voie pas sortir avec une femme ou des trucs comme ça. De ce côté là je préfère les hommes.
Et du coup le soir (ce soir parce que j’en ai parler aujourd’hui) je me suis mise à énormément réfléchir et quand je commençais à me dire que j’étais sûrement bi, je reniais ses idées et commençais à me dire que c’était n’importe quoi.
A un moment je voulais dire à tout le monde ce qu’on m’avait dit mais je trouvais ça de plus en plus stupide alors je ne l’ai pas fait. Je me dégonflais et en plus je n’étais pas sûr de la véridicité de la chose. Et enfaite je me suis rendue compte que c’était comme ça chaque soir. : d’abord je me crois sur de mon orientation, ensuite je me dégonfle, je me dis que le lendemain j’en parlerai à l’une des mes amie, mais là aussi je me dégonfle.
Alors ça m’a amené à me poser une question : est ce que le soir je suis là voie de la raison ou est ce que je suis dans le déni le plus totale?
Est ce que le soir je commence à réfléchir un peu et me dire que je suis vraiment hétérosexuel ou est ce que je réfléchie trop et je deviens extrémiste en me disant que ce n’est pas possible pour moi d’aimer une autre personne qu’un homme?

  • Sexualité
Réponse

Salut!

Les choses qui tournent dans ta tête et que tu nous décris, c'est comme une grosse tempête qui va et vient. Si ça peut te rassurer, ça arrive souvent quand on est adolescent.e et sur plein de sujets! Pour toi, ce qui te pose question c'est l'orientation sexuelle. Et peut-être que ces questionnements vont encore durer quelques temps!

Tu as pu en discuter avec tes potes et ça, c'est cool. ça veut dire que tu as des gens de confiance autour de toi. Mais comme tu le dis si bien, quatre questions ne vont pas suffire à dire qui tu es!! L'être humain est complexe, surtout dans les choses de l'amour!

Ce qui est important pour toi, c'est de prendre patience car tu es en pleine adolescence et dans ton corps, tout est en évolution. Fais-toi confiance, écoute-toi, laisse toi vivre, ressens tes émotions et profites-en, c'est dans la plupart des cas plutôt agréable.

L'important, ce n'est pas de te mettre dans une case (hétéro, homo, lesbienne, bi..) mais d'être heureux et en accord avec ce que tu ressens!

Et si tu ressens le besoin de discuter avec un.e professionnel.le, tu peux toujours le faire gratuitement et sans jugement au centre de santé sexuelle le plus proche!

Nous te souhaitons le meilleur!

l'équipe ciao


Orientation sexuelle: c'est quoi? - Site d'information, d'aide et d'échanges pour les 11-20 ans - CIAO

Dernière modification: 24 Juin 2020

Les dernières questions